Cayman S au Mans ou l'insolent petit frère

La 911, c'est la légende, l'intouchable. Les rivales sont légion mais la principale menace ne viendrait-elle pas de l'intérieur ? Voici le Cayman S au Mans.

Non, le Cayman n'est pas qu'un Boxster à la tête dure. Seules 30% de ses pièces proviennent du cabriolet alors que la moitié de ses éléments sont issus de la 911. Ce qui explique, entre autres, que le ''petit'' coupé Porsche soit à ce point abouti. En août 2014, nous emmenions le modèle S sur le Bugatti pour vérifier tout le bien qu'on pensait de lui. Alors oui, en termes de chrono, la Carrera S est toujours loin devant (1'51''97) mais le Cayman S s'est montré vif, plaisant et équilibré.

Avis de Christophe Tinseau : 1'56"44

Ce supertest s'est fait en deux fois, les conditions climatiques lors de la première session n'ayant pas permis d'établir un chrono digne de ce nom. Sur un Bugatti détrempé, Christophe est enthousiasmé par la motricité du Cayman S. "Evidemment, quand il pleut, c'est toujours limite mais je n'ai pas eu de véritable problème d'adhérence. Et grâce au différentiel, la voiture se comporte sereinement mais il faut être attentif car mécaniquement la voiture est vive et quand elle raccroche, c'est violent". Ce comportement pointu à la limite, Christophe l'explique par l'empattement court et la parfaite maîtrise du roulis. "Au Musée, quand tu rentres sur les freins, la voiture glisse d'elle-même. C'est la preuve qu'elle très bien équilibrée". Et nos avis convergent quant au mode Sport Plus, "trop heurté". Sous la pluie, mieux vaut se cantonner au programme Sport. La transmission PDK ne mérite selon lui quasiment que des éloges, à condition d'en conserver les commandes. "Si dans un virage, je suis en 3 "coulée", l'électronique va avoir tendance à rétrograder, ce que je ne veux pas. La gestion de boîte est trop rigide et l'étagement trop long.

Tout comme à la rédaction, la plastique avantageuse du Cayman ne l'a pas laissée de marbre. "C'est vraiment un petit coupé sportif et agressif. Je me demande s'il ne va pas faire de l'ombre à la 991". S'ensuit l'immanquable comparaison avec son aïeul. "Avant, le boxer était un peu plus creux en bas. Ils l'ont pas mal travaillé et il n'a pas perdu son côté vif. Dommage qu'il ne fasse pas tous ses chevaux" raille le pilote (300 ch vérifiés sur le banc de puissance de DM Performance). Et de faire le rapprochement avec la Carrera. "Le moteur du Cayman S manque de couple. En revanche, en raison de l'architecture, le coupé a plus de train avant que la 911, au détriment du train arrière". Mais comme nous, Christophe se réjouit que cette génération soit "beaucoup, mais vraiment beaucoup stable que l'ancienne". Et ce dernier de nous surprendre : "il y a une certaine ressemblance avec une GT3. Comme elle, le Cayman doit se placer sur les freins. Et cet équilibre, c'est typique d'une auto faite pour le circuit". Joli compliment...

L'avis de Sport Auto

Et qu'en penses la rédaction de Sport Auto? Le Cayman S est  la preuve, si elle en fallait encore une, qu'une cavalerie débordante n'est pas indispensable pour aller vite. Le coupé n'est pas un poids-plume mais son équilibre, sa précision de conduite et son moteur plein tout le temps suffisent à le rendre addictif. Pour ceux qui en veulent davantage, il y a le GTS. Pour ceux qui veulent mettre tout le monde d'accord, il y a le GT4...

Quelques chiffres

Découvrez ci-dessous quelques chiffres clés autour du Cayman S et de sa prestation au Mans :
> Moteur : flat-6, 3 436 cm3
> Puissance annoncée : 325 ch. Puissance mesurée : 300 ch
> Transmission : aux roues AR, 7 robotisés
> Poids annoncé/mesuré : 1 425/1 426 kg
> Performances : 0 à 100 km/h en 4''5, 1 000 m D.A. en 23''2, 281 km/h annoncés
> Chrono au Bugatti : 1'56''44.
> Conditions : 16°C, 12 km/h de vent.

Photo : L.Villaron /Sport Auto

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)4

lundi 25 septembre 2017 à 21:39 Fresh dit : On ne peut pas dire aussi que les conditions exceptionnelles...Conditions

mardi 17 novembre 2015 à 13:06 c-sprint67 dit : Bizarre cette histoire de déficit de puissance... Surtout quand on sait que l'ancienne génération avec le moteur M97 était connu pour faire largement ses 295 CV. Peut-être un manque de rodage? Ca expliquerait néanmoins ce petit manque de sensations moteur sur le 981.

samedi 14 novembre 2015 à 10:12 TRAM75 dit : Y'a pas en TDI j'en veux pas

vendredi 13 novembre 2015 à 11:14 Master dit : L'excellence à l'état Pur !