Un nouveau cadran pour l'Oris Divers Sixty-Five

L'Oris Divers Sixty-Five avec cadran bicolore

Nous vous en avons déjà parlé de la Divers Sixty-Five, dévoilée au salon de Bâle. Oris en présente une nouvelle version bicolore, encore plus craquante.

Gabarit contenu, verre saphir globuleux, bracelet rétro : en présentant, lors de la dernière grand-messe horlogère à Bâle, sa Divers Sixty-Five, Oris a frappé un grand coup. La manufacture, qui communique abondamment sur son nouveau calibre maison 111 (avec 10 jours de réserve de marche), relançait une plongeuse à contre-courant de la mode actuelle. Pas de valve à hélium inutile, pas d'épaisseur de cheese-burger, pas d'étanchéité record, un tarif acceptable pour une montre emmenant un mouvement générique : la belle tocante néo-rétro fut, de l'avis même des spécialistes, à la fois un coup de coeur et une réussite marketing. Et lorsqu'une recette fonctionne, il est de bon ton de la décliner...

Made in Normandie

Le nouveau cadran bicolore alterne entre le gris (au centre) et le bleu clair ''Deauville''. L'association des deux teintes évoquerait la couleur de la mer, dixit le communiqué. Oris réitère les index ''old school'', qui vont si bien au modèle à cadran noir. Qu'apporte cette nouvelle identité colorimétrique ? Indéniablement un brin de désuétude, les cadrans pastels étant à la mode dans les années 60. Cette Divers Sixty-Five est moins polyvalente que sa jumelle au cadran uni mais elle a plus de charme. Vous l'aurez compris : on l'adore !

De l'éprouvé et du fiable

Le diamètre est toujours plafonné à 40 mm. La lunette, avec son insert en aluminium noir, est unidirectionnelle (afin d'éviter les fausses manipulations qui allongeraient le temps d'immersion). Point d'ETA sous le fond vissé mais un Sellita SW200, qu'Oris rebaptise 733. Ce calibre automatique, avec stop seconde, expose sa date à 6 heures, dans un guichet noir qui tranche un peu trop à notre goût avec le reste du cadran. La version bicolore de la Divers Sixty-Five est elle aussi proposée avec deux bracelets différents : un très réussi caoutchouc, singeant les Tropic de la belle époque, ou un modèle en tissu. Le prix de cette montre, étanche à 100 m, terriblement attachante : 1 700 €.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez