Publié le 16/11/2015 à 15:06

F1 - Williams conteste la mesure de la FIA

F1 - La mesure de la FIA contestée par Williams

Williams assure avoir trois mesures, dont deux faites sur la grille, qui montrent que la température du pneu arrière-droit de Felipe Massa était conforme.

Felipe Massa a été exclu du Grand Prix du Brésil pour avoir eu une température trop élevée sur le pneu arrière-droit lors des mesures sur la grille. Williams va faire appel puisque ses propres données ne montrent aucune infraction.

« L'appel sera basé sur le fait que nous avons trois mesures indépendantes de la température et toutes disent que nous sommes dans les limites fixées par Pirelli et dans les impératifs pour cette épreuve, » a déclaré Rob Smedley, le responsable de la performance de Williams, à AUTOSPORT.

« Ils nous expliquent que c'est la mesure de référence parce que c'est la mesure de la FIA et que c'est celle qui compte. Les trois autres que nous avons ont moins d'impact. »

A Monza, Lewis Hamilton a risqué une exclusion pour une pression trop faible sur le pneu arrière-gauche mais Mercedes a prouvé que la mesure de la FIA était mauvaise, en la faisant à un moment où les températures chutent, ce qui fait aussi baisser les pressions.

Williams assure avoir respecté la limite

La FIA a mesuré la température du pneu à 137°C, alors que le maximum autorisé était de 120°C. Les données de Williams montrent une température bien en dessous de la limite.

« Nous avons deux capteurs indépendants, le premier est le PT1000 qui est à l'intérieur de la couverture chauffante et il nous dit quelle est la surface de température, et celle là a toujours été en accord avec les règlements, » précise Smedley. « La dernière fois que nous avons pu la lire, quand nous avons enlevé le train sur la grille, c'était d'environ 104 degrés. »

« La mesure indépendante suivante que nous avons vient des données de la voiture, c'est une mesure complètement indépendante et le pneu arrière-droit de la voiture de Massa était à 105,7°C. »

« Nous avons aussi exactement le même capteur que celui que la FIA utilise et nous avons fait des contrôles aléatoires durant le week-end pour nous assurer que ça ne se produit pas. »

Il est très difficile de contester une mesure de la FIA. A Melbourne en 2014, Daniel Ricciardo a été exclu pour avoir eu un débit de carburant très élevé et Red Bull a contesté la mesure mais l'équipe a perdu en appel.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez