Publié le 23/11/2015 à 12:27

F1 - Lotus a payé son manque de développement

F1 - Lotus aurait dû faire plus de développement

Nick Chester, le directeur technique de Lotus, pense que l'équipe aurait pu obtenir de meilleurs résultats cette année avec plus de développement.

La saison 2014 de Lotus avait été catastrophique. L'équipe a relevé la tête cette année, en marquant des points régulièrement et avec un podium pour Romain Grosjean à Spa. Lotus aurait cependant pu faire bien mieux sans ses gros soucis financiers.

« J'ai été satisfait de la voiture à de nombreux niveaux mais déçu du niveau de développement, » reconnaît Nick Chester, le directeur technique de l'équipe. « Nous avons fait une bonne voiture de base qui se comportait bien et dont les pilotes pouvaient tirer le maximum. »

La cinquième place au championnat était jouable mais Lotus n'a pas pu menacer Force India dans la deuxième moitié de la saison: « Malheureusement nous n'avons pas pu avoir de développements en raison des finances, nous aurions pu aller beaucoup plus loin sinon et ça aurait été très intéressant à voir, » estime Chester.

Des développements plus faibles et moins nombreux

Avec ces moyens plus limités, le développement a été très faible. L'équipe n'a apporté que quelques nouveautés, sans qu'elles soient fondamentales.

« Nous l'avons senti comme était plus restreint, » indique Chester. « Dans une année normale nous aurions apporté pas mal de nouveautés alors que cette année nous avons eu des développements moins nombreux et plus mineurs. »

« Cela signifie que nous avons dû être sélectifs dans ce que nous avons apporté et nous avons été un peu plus créatifs dans les nouveautés un peu plus mineures. »

Lotus a également manqué de pièces de rechange. Les ailerons utilisés en cette fin de saison sont très abimés et les boîtes de vitesses de course doivent être utilisées dès le vendredi, alors que les équipes ne sont obligées à les avoir qu'à partir du samedi. Chez Lotus, leur kilométrage est donc plus important et Romain Grosjean a eu un problème le vendredi à Spa, ce qui lui a valu une pénalité de cinq places puisque la boîte a été remplacée avant la série de six courses.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez