F1 - Des choix de pneus plus libres en 2016

F1 - Trois types de pneus sur les courses en 2016

La FIA a confirmé que les pilotes choisiront parmi trois types de pneus en 2016. Ils devront en utiliser deux ou trois en course, avec un seul type imposé.

Pirelli va augmenter sa gamme de pneus, avec un cinquième type, le super-tendre (rose), l'an prochain. Les équipes auront également un choix plus libres sur les courses.

Le Conseil Mondial de la FIA a validé la mesure. Désormais, il y aura trois types de pneus par week-end de course, et plus deux. Un pilote aura toujours 13 trains de pneus pour le week-end, mais alors qu'il avait sept des plus durs et six des plus tendres jusqu'à cette année, il pourra désormais faire son choix parmi les trois.

Utiliser plusieurs types de pneus en course va rester obligatoire, sauf en cas de pluie. Mais alors que jusqu'à cette année, il fallait utiliser les deux types de pneus, la FIA obligera uniquement à en autoriser au moins deux. On pourrait donc voir des pilotes utiliser deux types de pneus en course, et d'autres trois.

Le choix ne sera pas totalement libre. Sur les 13 trains de pneus, un sera obligatoirement du composé le plus tendre et il ne pourra servir qu'en Q3. Pirelli en sélectionnera deux autres qui ne pourront être utilisés qu'en course, et le pilote aura l'obligation d'utiliser l'un des deux sur un relais. Il restera libre pour le choix de l'autre ou des autres types de pneus.

Il restera donc 10 trains de pneus avec un choix libre.

Les autres mesures décidées

Parmi les autres mesures du Conseil Mondial, Jean Todt et Bernie Ecclestone ont reçu un mandat pour prendre des décisions urgentes sur plusieurs questions actuellement en débat.

« Le Conseil Mondial du Sport Automobile a approuvé, pratiquement à l’unanimité (un seul vote contre), le mandat donné au Président de la FIA, Jean Todt, et au Représentant du Détenteur des Droits Commerciaux, Bernie Ecclestone, pour formuler des recommandations et prendre des décisions concernant un certain nombre de questions urgentes en Formule Un, telles que la gouvernance, les unités de puissance et la réduction des coûts, » précise le Conseil Mondial. « M. Todt et M. Ecclestone ont fait part de leur intention de parvenir à des conclusions sur ces questions d’ici le 31 janvier 2016. »

Après une intervention de la voiture de sécurité virtuelle, le DRS pourra désormais servir immédiatement. Le principe de la voiture de sécurité virtuelle a également été élargi aux séances d'essais.

Pour améliorer la sécurité, les zones rembourrées autour de la tête du pilote seront désormais plus épaisses.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 03 décembre 2015 à 12:18 gil49 dit : Dire que l'on va réduire les couts venant d'un français est assez truculent !