F1 - Renault gardera-t-elle Palmer et Maldonado ?

F1 - Renault devrait garder Maldonado et Palmer

Pastor Maldonado et Jolyon Palmer semblent menacés suite au rachat de Lotus par Renault, malgré leurs contrats. L'équipe s'attend à ce qu'ils restent.

Renault a confirmé le rachat de Lotus la semaine dernière. Le constructeur français récupère les contrats signés par l'équipe, y compris ceux de Jolyon Palmer et de Pastor Maldonado, titularisés pour la saison prochaine. Renault pourrait choisir de les rompre et lorsque Le Figaro a demandé à Carlos Ghosn si un pilote français sera présent, il est resté évasif.

« Il faut attendre quelques semaines, » a répondu le PDG de l'Alliance Renault Nissan. « Je vous donne rendez-vous en janvier 2016. On vous expliquera l'organisation, les objectifs, les pilotes, la stratégie, les partenaires. »

Cela laisse penser que Palmer et Maldonado, surtout choisis pour leurs budgets, pourraient perdre leur place. Du côté de Lotus, on s'attend à ce que les contrats soient respectés.

« Les contrats ont été acceptés par Renault, » a précisé Matthew Carter, le PDG de Lotus, à Reuters. « Aucune décision n'a été faite sur un troisième pilote, donc je ne sais pas si quelqu'un de français pourrait être choisi pour ce rôle. »

« Comme nous le savons tous, les contrats peuvent être rompus si des parties le veulent vraiment, mais ils ont tous les deux (Palmer et Maldonado) des contrats. »

« Pastor et ses soutiens financiers sont clairement un élément important des projets de Renault pour les 12 prochains mois. Je pense que les deux pilotes seront là comme prévu. »

Briatore conseille à Renault de tout changer

Pour Flavio Briatore, patron de l'équipe sous l'ère Benetton, de 1989 à 1997, puis sous l'ère Renault, de 2000 à 2008, le constructeur doit faire de gros changements dans l'équipe pour qu'elle redevienne performante, et les pilotes doivent aussi céder leur place.

« Si on veut gagner, il faut changer les pilotes aussi, » a expliqué l'Italien à la Gazzetta dello Sport, sans donner plus de précisions.

Un retour de Fernando Alonso, qui a gagné ses deux titres avec Renault et qui a fait deux passages dans l'équipe, est déjà évoqué, mais Flavio Briatore n'imagine pas cela à court terme : « Non, pas pour le moment. Il a un contrat avec Honda. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

vendredi 11 décembre 2015 à 20:10 benji49 dit : Maldonado peut rester mais il faut virer Palmer. Renault devrait titulatiser Vergne ou un autre pilote plus expérimenté.

mercredi 09 décembre 2015 à 21:55 Bouin dit : Il est gentil Flavio, lui qui a tout fait pour planter Enstone et Viry afin de racheter pour pas cher Enstone à titre personnel et y mettre un moteur Ferrari, même que le contrat était déjà signé avec le cheval cabré peu avant qu'il ne se fasse virer par Renault ! Lamentable ce mec

mercredi 09 décembre 2015 à 19:22 Reg dit : JCCLA > Bourdais est bien en indy, il n'est clairement pas dans les noms revenant souvent pour une place en F1, mais il y a largement de quoi faire pour Renault pour des bons pilotes Vergne, Gasly, Ocon, Vandoorme, Sutil ?, Magnussen ? Kobayashi ? Il y a un large choix, sans compter ceux qui ont déjà signés pour 2016 et que Renault pourrait aller chercher dans les autres écuries. Mais pour moi il faut au moins un pilote avec une solide expérience en F1. Vergne serait bien. Et ensuite soit un deuxième pilote expérimenté mais ça ne court pas les rues, soit un débutant.

mercredi 09 décembre 2015 à 17:57 JCCLA dit : Sébastien Bourdais...voire Prost Jr...

mardi 08 décembre 2015 à 21:34 Josh dit : Si on veut virer le journaliste roi du copier coller foireux c'est possible aussi ?

mardi 08 décembre 2015 à 16:52 avocado dit : Si Renault a repris le passif de Lotus j’imagine que dans la même logique les contrats qui ont été validés par Lotus seront honorés sinon une rétractation coûterait très cher et le staff de Renault n'a pas fait tout ce travail de remise à niveau avec la FOM pour se retrouver de nouveau avec des procès et des avocats à dédommager.Après c'est désagréable à entendre pour les pilotes en place mais cette année de transition conviendrait parfaitement avant de passer à des pointures du paddock.