Publié le 29/12/2015 à 14:24

Light is back : Essai de la Lotus Exige Sport 350

En optant pour un V6, l'Exige a pris beaucoup de poids. Lotus a décidé de la mettre à la diète. Résultat : 51 kg de moins et 300 ch/tonne. Let's go for a ride!

L'Exige S, c'est le fleuron de la gamme Lotus. Il y a certes plus puissant (l'Evora 400, dont la vidéo est à retrouver ici) mais aucun autre coupé promet autant de sensations. Conscient que l'arrivée du V6 compresseur Toyota a considérablement pesé sur la balance, le constructeur d'Hethel a souhaité revenir à ses fondamentaux : la chasse aux kilos superflus. L'Exige S tire sa révérence, remplacée par la Sport 350 dont l'appellation rend hommage à l'Esprit. Et si vous voulez abattre quelques kilomètres à son bord, c'est par là que ça se passe. Découvrez notre essai Lotus Exige Sport 350 en vidéo.

Confortable

Ce qui impressionne dans la petite anglaise, c'est la qualité de sa suspension. Inutile de raconter des carabistouilles : abattre un Norwich/Bayonne sera plus reposant mais il faut reconnaître que Lotus maîtrise parfaitement son sujet. L'Exige Sport 350 ne percute pas et se joue des petites départementales avec le même brio que les meilleures GT. Les persiennes, remplaçant la vitre du capot-moteur, altèrent la visibilité et l'habitacle exigu n'est pas très ''cosy'' si vous avez le gabarit d'un pivot de basket. Mais le sourire revient vite. Le constructeur n'a pas touché au 3.5 japonais, qui développe toujours 350 ch (d'où l'appellation de la voiture) mais la transmission manuelle (l'Exige est aussi proposée avec une boîte auto) a été bonifiée. Les verrouillages sont plus francs, la commande moins rugueuse et on peut désormais admirer la tringlerie travailler, comme sur une Abarth 695 Biposto (dont voici l'essai).

Redoutable

La suspension aussi a été revue et, pour résumer, l'Exige est encore plus collée au pavé. Le train avant a gagné en précision. La motricité, même en l'absence d'autobloquant, est toujours aussi rassurante et la Sport 350 pousse le curseur du plaisir à un degré qui nous fait vraiment regretter que le réseau ne soit pas plus étendu en France. Car, à un peu moins de 75.000€, cette Anglaise, plus retouchée structurellement qu'esthétiquement, est véritablement une aubaine pour qui cherche le meilleur rapport prix/prestations/originalité.

L'essai de la Lotus Exige Sport 350 est à retrouver dans le numéro 649 de Sport Auto et dès à présent en vidéo.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez