Publié le 04/02/2016 à 13:18

F1 - Le système des jetons va disparaître

F1 - Les jetons de développement va disparaître

Le système des jetons, qui limite énormément le développement des moteurs, va disparaître en 2017. Les écarts devraient se réduire plus facilement.

Les groupes propulseurs sont la cible de nombreuses critiques depuis leur introduction en 2014. Au delà de la technologie elle-même, le règlement qui l'encadre est très complexe, avec le système des jetons, qui limite énormément le développement, et les pénalités en cas de dépassement du nombre d'éléments autorisés dans une saison.

Afin de simplifier le règlement et de permettre aux motoristes de réellement réduire l'écart, le système des jetons va disparaître pour la saison 2017.

« Le système de jetons est supprimé, » a déclaré Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, à Motorsport.com. « Une des raisons sur lesquelles nous nous sommes tous accordés pour faire ça est que nous avons tous besoin que réduire les écarts entre les moteurs. »

« Une F1 qui est déterminée par les performances du moteur n'est bonne pour personne. On voit que ce n'est pas bon pour Mercedes, ce n'est pas bon pour Renault, Ferrari, nous avons tous un intérêt à changer ça. »

« Nous avons décidé, également pour le public, de mettre fin aux incompréhensions du public sur le système de pénalité, le système des jetons, nous avons décidé de tout simplement supprimer le système des jetons. »

Les motoristes auraient obtenu ce changement en échange de leur garantie de baisser le coût des groupes propulseurs à 12 millions d'euros pour leurs clients et d'en fournir à toutes les équipes.

Comment marchera le développement en 2017 ?

La suppression des jetons de développement signifie qu'à partir de 2017, le développement des moteurs sera totalement autorisé pendant l'année. Les jetons le limitaient énormément.

Le groupe propulseur est découpé en 66 jetons. Les équipes ont le droit d'en utiliser 32 cette année, comme la saison dernière. Le développement pendant la saison est resté autorisé, alors qu'il devait initialement être interdit. Les jetons utilisables devaient passer à 25 en 2017, 20 en 2018 et 15 en 2019. Le but était ensuite d'avoir trois jetons par an pour les deux dernières saisons avec le règlement actuel, pour que les motoristes puissent se concentrer sur le développement de nouveaux moteurs.

Sans le système des jetons, les motoristes feront autant de changements qu'ils le souhaitent durant une année. Ils resteront cependant limités par le nombre de groupes propulseurs utilisé dans la saison, puisque le système de pénalités en cas de dépassement du quota reste pour le moment en place. Il y aura cinq groupes propulseurs autorisés pour la saison 2016, grâce au passage à 21 courses. S'il y a encore cinq groupes propulseurs autorisés en 2017, chaque motoriste pourra donc avoir cinq versions totalement différentes de son moteur s'il le souhaite. Il pourra faire encore plus de changements, mais en dépassant le quota et en ayant donc des pénalités.

Avec cinq groupes propulseurs pour l'année, chacun des six éléments du groupe propulseur est limité à cinq exemplaires. L'utilisation d'un sixième exemplaire entraîne une pénalité de 10 places. Un autre élément dans un sixième exemplaire entraîne une sanction de cinq positions. Le même principe est en place pour le septième exemplaire, avec 10 places de pénalité pour le premier et cinq pour les autres, etc.

- Comment marchent les jetons de développement

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 04 février 2016 à 16:59 @paolo dit : je sais même pas pk je te répond mais comme ça ça te remontera un tout petit peu ton niveau très chers . on dit LE moto GP et oui, car en fait on dit aussi LE GRAND PRIX MOTO. ça se dit dans les 2 sens et au masculin car c'est UN grand prix. aller paolo, une soupe , et au lit. il est tard mon petit.

jeudi 04 février 2016 à 14:59 paolo dit : "vive le moto" retourne à ton asile ........

jeudi 04 février 2016 à 14:23 vive le moto GP avant 2015 dit : le MOTOGP c'est vrai que c'est bien plus passionnant... mais la saison 2015 était vraiment lamentable et injuste sur la fin , avec le complo des spagnol contre ROSSI donc du anti sportif également

jeudi 04 février 2016 à 13:40 abracadabrax dit : ce PSEUDO sport auto est devenue l'ombre de lui meme . avec des règlements qui évoluent et changent tout les 3 mois, c'est le chat qui se mort la queue tout au long des saisons. du n'importe quoi, meme si on pleurera pas sur la suppression des jetons. vive le moto GP et le rallye cross. là au moins y'a des belles courses à suspens.