Eberhard & Co : le retour de la Scafograf 300

Eberhard relance sa plongeuse Scafograf 300 Salon BaselWorld 2016

Peu connue chez nous, Eberhard & Co vient de présenter, à Bâle, une réédition de sa mythique Scafograf 300. Et le style n'a plus grand chose à voir...

Il y a des modèles plus évocateurs que d'autres : Navitimer, Reverso, Speemaster, Explorer, etc. Et s'il fallait citer une plongeuse, nul doute que ce serait la Submariner de Rolex qui raflerait la quasi intégralité des suffrages. Il y en eut pourtant d'autres, moins charismatiques mais tout aussi professionnelles. Dans les années 50 , Eberhard & Co lance sa gamme Scafograf. L'appellation est une référence à la tenue du plongeur et aux appareils de mesure (dans leur ensemble). Avec ses anses ''lyre'', elle rappelle la Seamaster d'Omega. La Scafograf 300 est née et elle a tout pour trouver rapidement son public : lunette directionnelle, index et aiguilles luminescents, bracelet extensible pour être porté sur la combinaison, boîtier en acier.

Changement de style

Alors qu'il est de bon ton de surfer sur la vague néo-rétro, Eberhard & Co n'en a cure et change radicalement de style pour le millésime 2016 de sa Scafograf 300. Le modèle n'en est pas moins réussi mais en perdant les galbes de ses cornes, la montre a aussi perdu en originalité et élégance. Cette automatique (calibre ETA 2824-2) a pourtant à peine forci (43 mm contre 42,5 mm par le passé). L'insert de la lunette en aluminium cède sa place à de la céramique. Les amateurs de teintes altérées par le soleil et le sel en seront pour leurs frais mais le pourtour du verre (en saphir convexe) conservera éternellement son aspect neuf.

Comme la Scafograf 300 est destinée à patauger, elle est montée sur un bracelet caoutchouc (un acier est aussi disponible). La lisibilité est sans faille, la maison suisse ayant la bonne idée de faire dans le simple : aiguilles sans fioritures, index rectangulaires, trotteuse jaune. On regrette en revanche qu'elle ait succombé à la mode, totalement inutile, de la valve à hélium (située à 9 heures), cet artifice n'ayant d'intérêt que pour les plongeurs adeptes, plus que rarissimes, des descentes à saturation. La Scafograf 300 (référence 41034) est facturée 2.400€.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 28 mars 2016 à 13:59 Bird dit : Le boitier alu fait inox

poool/views/script not found