Beauté compliquée : Oris Artelier Calibre 112

Bâle 2016 : l'Artelier Calibre 112, la nouvelle Oris avec calibre de manufacture

Après avoir lancé les calibres 110 et 111, Oris sort logiquement le 112. Au programme : réserve de marche de 10 jours et tout un tas de complications.

En 2014, Oris fêtait ses 110 ans. Pour célébrer l'événement, le calibre 110 voyait le jour. En 2015, c'était au tour du 111 et pour 2016, vous l'avez compris, voici le mouvement 112 qui déboule. Lancé au salon de Bâle dans une montre de la collection Artelier, ce calibre de manufacture témoigne d'une longue tradition chez Oris. Peu le savent, la marque indépendante n'ayant pas la renommée d'enseignes horlogères plus cotées, mais elle a développé 279 mouvements depuis sa création, en 1904. Le calibre 112 impressionne par son diamètre (il rempli tout le fond de cette Artelier). Son remontage est manuel et il ne dispose que d'un barillet qui lui assure pourtant une réserve de marche de 10 jours. On apprécie les modestes décorations apportées aux platines (rubis, marquages) et le balancier doré laisse admirer ses oscillations.

Elégante mais compliquée

Voilà pour le verso et on aurait presque envie de porter la montre à l'envers tant ce calibre est attirant. Le recto, avec toutes ses aiguilles et cadrans, démontre que cette Oris emmène tout un tas de complications. A 3 heures, figure de façon circulaire, l'autonomie de la montre. Entre les repères 7 et 8 se trouve la trotteuse, coiffée de peu par le guichet de quantième. Mais le la principale attraction se situe à midi. Un compteur indique un second fuseau horaire (heures et minutes) avec une indication du jour et de la nuit, figurés par un soleil et une lune. A l'aube et au crépuscule, les deux disques rotatifs se fondent pour signaler la progression entre lumière et obscurité (et vice versa). Toute en acier, l'Oris Artelier Calibre 112 n'est étanche qu'à 50 m. Il faut dire que, malgré son diamètre généreux de 43 mm, elle n'est pas destinée à vous suivre dans vos activités sportives. Elle est montée sur un bracelet en croco de Louisiane (5950 €). Une version avec lunette en or rose et cadran opalin est également disponible (7400 €).

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)3

dimanche 27 mars 2016 à 13:59 Kav dit : J'aime bien les boitiers sobres et pas trop tapageur comme ça...

mardi 22 mars 2016 à 08:23 Citoyen SP98 dit : Ah le jour où Mr Séguéla aurait dû se taire...

lundi 21 mars 2016 à 17:19 guy6280 dit : Ben j'ai raté ma vie ...