Publié le 31/03/2016 à 16:23

Le calibre El Primero célèbre le Tour Auto

Zenith lance une édition limitée de sa Chronomaster en hommage au Tour Auto 2016

Depuis l'année dernière, Zenith est le chronométreur officiel du Tour Auto Optic 2000. Et comme en 2015, il lance une édition collector de sa Chronomaster.

L'année dernière, elle était bleue. Pour 2016, elle tire plutôt sur l'ardoise. Elle, c'est la Zenith El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition, une montre qui, comme son nom l'indique et comme le laissent supposer les bandes tricolores sur son cadran, est un clin d'oeil à l'épreuve automobile française. L'année dernière, son cadran était azur, mariage réussi avec son bracelet cuir idoine. Cette année, Zenith fait à la fois plus sportif et plus neutre. Plus sportif car avec son bracelet en tissu (attention, ce n'est pas un Nato puisqu'il est en deux parties), cette montre supportera mieux les affres estivales qu'un cuir. Plus neutre car le cadran de cette Zenith exhibe différents reflets en fonction de la lumière.

Valeur sûre

La suissesse ne se contente pas d'une plastique aguicheuse. Le boîtier en acier (42 mm) alterne entre poli et brossé, les index sont facettés, les poussoirs (un bleu, un rouge) rappellent des pistons de moteur et le fond, en partie en saphir, est sérigraphié avec le logo du Tour Auto. Chronographe hommage à l'univers automobile, cette Zenith bénéficie évidemment d'un tachymètre. Le cadran laisse apparaître, entre 9 et 12 heures, une partie du mouvement, en l'occurrence l'organe régulateur. Particularité de cette roue d'échappement et de cette ancre : leur matériau, du silicium, amagnétique. Et ces rouages appartiennent à un calibre automatique El Primero, puzzle minutieux de 282 pièces.

Pour les néophytes, ce mouvement est à l'horlogerie ce que le V12 Ferrari ou le 6 en ligne BMW (non turbo !) sont à l'automobile : un monument ! Son nom de code est 4061 dans cette Chronomaster et il bat, comme de coutume, à 36000 alternances/heure. Cette fréquence importante lui permet un calcul au 1/10e de seconde (via la grande trotteuse centrale rouge, au contre-poids en forme d'étoile). L'embrayage se fait grâce à une roue à colonnes. L'El Primero 4061 ne fait que 6,6 mm d'épaisseur mais le chrono qui l'englobe est 2 fois plus volumineux (14 mm). La faute en incombe en partie au verre saphir, délicieusement bombé. Le prix de cette pièce collector (seules 500 unités produites) : 9.700€.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)2

mercredi 20 avril 2016 à 18:03 Artiste dit : Un "instrument" pour les chevaliers du ciel?

vendredi 08 avril 2016 à 20:52 Turbulent dit : Un peu kitch