F1 - Un accord trouvé pour 2017

F1 - Un accord trouvé autour des groupes propulseurs pour 2017

Les dirigeants de la F1 ont trouvé un accord autour des groupes propulseurs pour la période 2017-2020. Le nouveau règlement va pouvoir être validé.

Les règlements pour 2017 doivent être finalisés samedi au plus tard. Une réunion du groupe stratégique et de la Commission F1 mardi n'a pas permis de définir les derniers détails sur les groupes propulseurs. Selon Autosport, un accord a été trouvé.

La FIA avait fixé des exigences sur quatre points: le coût, la fourniture à toutes les équipes, le resserrement des performances et l'augmentation du bruit. Sans accord, la fédération aurait pu introduire une motorisation alternative, avec quatre candidats.

L'idée de réduire le coût à 12 millions d'euros par an ne serait plus que secondaire. L'accord prévoirait une baisse d'un million en 2017, puis de trois millions de plus de 2018 à 2020, la dernière année de l'accord commercial entre les équipes et la FOM, le promoteur du championnat.

Les motoristes auraient accepté l'idée d'une fourniture à toutes les équipes. Cela évitera la situation dans laquelle s'est retrouvée Red Bull l'an dernier, quand l'équipe peinait à trouver un motoriste.

Pour réduire les écarts des performances, le système de jetons de développement va disparaître. Des limites de poids, de taille et de pression de suralimentation devraient être introduites en 2018. Le nombre de groupes propulseurs par an devrait être réduit, ce qui limitera l'arrivée de nouveautés.

Sur la quatrième question, celle du bruit, un échappement commun à toutes les équipes, augmentant le bruit, pourrait être introduit en 2018. Cette année, l'échappement de la wastegate a été séparé de l'échappement principal.

Ces dernières semaines, d'autres changements ont été évoqués sur l'utilisation des groupes propulseurs. Les limites sur le débit de carburant en course pourraient être revues, et la quantité de carburant pourrait passer de 100kg à 105kg, pour compenser la hausse de la consommation qu'entraîne l'augmentation des appuis aérodynamiques.

Le Conseil Mondial doit valider les nouveautés

Le règlement pour la saison 2017 n'a désormais plus aucun frein à son introduction, puisque les changements aérodynamiques ont déjà été validés.

La FIA en avait dévoilé les grandes lignes en février, avec des appuis plus élevés pour augmenter les performances. Les monoplaces seront plus larges et les dimensions des pneus vont aussi changer. De nombreux acteurs de la F1 craignent que ces changements soient nuisibles pour les dépassements.

Le Conseil Mondial de la F1 doit maintenant valider tous les changements.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 29 avril 2016 à 13:58 u0niot dit : "Le nombre de groupe propulseurs devrait être réduit" "réduire le cout..." C'est de la F1.. le sport automobile ultime.. ça devient n'importe quoi! Dans 10 ans les équipes auront 3 millions d'euros de budget et un seul moteur pour faire la saison ? Que les grandes instances ne se plaignent pas que les fans se désinteressent de leur sport avec de telles mesures. On veut de la lutte entre les équipe, pas une course à l'économie dans la conception et l'utilisation de la voiture.