F1 - Essai concluant pour l'Aeroscreen

Christian Horner est ravi de l'essai de l'Aeroscreen, un pare-brise, à Sotchi. Le patron de Red Bull assure que Daniel Ricciardo a eu une bonne visibilité.

Red Bull a testé son Aeroscreen, un pare-brise dont le but est d'améliorer la protection de la tête du pilote. Après des essais sur un aérodrome, l'équipe a monté le dispositif sur la monoplace de Daniel Ricciardo ce matin à Sotchi. L'Australien a fait un tour d'information et la visibilité a été bonne.

« Il n'y a pas eu de soucis, » a déclaré Christian Horner, le patron de l'équipe, à Motorsport.com. « Le son était un peu différent parce que l'air ne touchait pas (le casque), mais d'après ce que Daniel a dit la visibilité semblait bonne. »

Horner juge cette solution plus élégante que le halo testé par Ferrari aux essais de Barcelone: « Tout ce que nous avons tenté de faire, c'est de trouver une solution qui correspond mieux à la F1 que ce que nous avons vu en début d'année, » souligne-t-il. « On peut encore voir et identifier le pilote et c'est un peu plus futuriste que le Halo en forme de tong. »

La décision pour 2017 devra être rapide

La FIA veut introduire une protection de la tête dès l'an prochain. Christian Horner pense que la décision sur le dispositif retenu devra être prise rapidement.

« Je pense qu'il faut prendre une décision dans les six ou huit prochaines semaines, » estime-t-il. « Ca a passé les crash-test, ça a eu son premier essai en piste. »

« Nous allons transmettre toutes les informations à la FIA pour qu'ils les utilisent comme ils le souhaitent. »

- La vidéo de l'essai de l'Aeroscreen

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

vendredi 29 avril 2016 à 20:27 jpo dit : D'accord avec Juju, on ne regarde pas la F1 pour voir des pilotes mourir. Les progrès de la sécurité n'empêchent pas les actions en piste ou les accrochages au contraire, les pilotes osent plus. Mais si ils en sortent vivants tant mieux. Exemple le crash d'Alonso à Melboune, une issue fatale n'aurait rien apporté à la F1.

vendredi 29 avril 2016 à 17:47 Juju dit : Je suis stupéfait du précédent commentaire. Doit-on rejeter tout progrès en terme de sécurité ou revenir à l'époque de 30 % de décès en une saison sous prétexte que les pilotes seraient bien payés? On parle bien de pilotes, pas de gladiateurs. Puissent les membres de la famille du pauvre Jules Bianchi ne pas passer par ici...

vendredi 29 avril 2016 à 15:14 les pleureuses en F1 dit : des pilotes payé des millions c'est le risque du métier , si demain je pouvais rouler en F1 pour un gros salaire je le ferais son ce truc qui tue la F1 de plus en plus moche les voitures , bravo à Hamilton et quelque autre pilote qui n'en veulent pas , les autres c'est des pleureuses comme les allemands à part hulk

poool/views/script not found