Publié le 10/05/2016 à 12:11

F1 - Williams a aidé un service de réanimation

F1 - Williams travaille avec un service de réanimation

Williams a travaillé avec le CHU de Wales pour améliorer son service de réanimation néonatale, en utilisant son savoir faire dans les arrêts aux stands.

Williams est la meilleure équipe dans les arrêts aux stands depuis le début de la saison, avec les changements de pneus les plus rapides sur chacune des courses. Selon l'équipe anglaise, ce savoir-faire peut contribuer à sauver des vies.

Une collaboration a été mise en place avec le Centre Hospitalier Universitaire de Wales à Cardiff, pour voir comment des méthodes utilisées durant un arrêt aux stands peuvent être transposées à la réanimation de nouveaux nés.

Les deux domaines peuvent paraître totalement opposés mais il y a des similitudes. Dans les deux cas, une équipe de plusieurs personnes doit travailler avec précision dans un temps critique et dans un espace limité.

L'an dernier, le CHU de Wales a invité des membres de Williams pour discuter de la façon dont les techniques et les procédures de l'équipe pouvaient être adaptées à son travail. Le 4 mai, des membres de l'équipe néonatale de l'hôpital se sont rendus à l'usine de Williams pour observer l'entraînement des mécaniciens dans les arrêts aux stands.

Durant un arrêt, près de 20 personnes sont en poste pour changer les roues en à peine plus de deux secondes. Williams emploie un spécialiste de la performance humaine pour affiner les techniques, les processus, le travail d'équipe, la santé et la forme de chaque membre. Autant d'éléments également bénéfiques pour une équipe de réanimation.

Des résultats concrets

L'équipe néonatale du CHU de Wales a profité de la collaboration avec Williams pour identifier des éléments qui pouvaient être améliorés. Plusieurs changements ont déjà été faits en s'inspirant du travail effectué en F1.

Le chariot d'urgence a été analysé et son agencement a été rationalisé, afin d'assurer que chaque élément peut être utilisé le plus rapidement possible. La façon dont les éléments sont positionnés sur un lieu d'intervention a également été revue, en s'inspirant de ce que Williams fait dans les stands à chaque course. Des méthodes de communication propres à la F1, comme un contrôle des radios et un meilleur usage des signes de la main, plutôt qu'une communication verbale, pourraient être intégrés. Des analyses vidéos et des débriefings pour analyser les performances sont aussi envisagés.

« La réanimation d'un nouveau-né nécessite un timing précis, avec l'exigence d'une réanimation efficiente et efficace pour assurer la meilleure issue, » explique le Dr Rachel Hayward, spécialiste en néonatologie au CHU de Wales. « Les délais pour apporter des soins de réanimation efficaces peuvent avoir des conséquences sur la survie ou le développement de complications à long terme. »

« Il y a de plus en plus d'éléments qui soutiennent une approche systémique aux soins de réanimation, qui se déroulent dans un timing critique et qui dépendent d'une dynamique d'équipe optimale et d'une communication claire. »

« En voyant les points communs avec des arrêts aux stands efficaces, nous avons travaillé avec l'équipe Williams pour introduire des techniques et des procédures utilisées en Formule 1 afin d'améliorer les soins de réanimation néonatale. »

Williams espère que sa contribution sera utile

Williams a été ravie de transmettre son expérience au CHU de Wales ces derniers mois. L'équipe espère que sa contribution aidera à sauver des vies.

« Quand nous avons été approchés par l'équipe néo-natale du CHU de Wales l'an dernier, pour apporter des conseils, nous avons été ravis de les assister, » indique Claire Williams, la patronne adjointe de l'équipe.

« Leur travail a une importance vitale et la pression sous laquelle ils travaillent est dure à appréhender, c'est une question de vie ou de mort chaque jour de la semaine. Si certains des conseils que nous leur avons transmis aident à sauver une jeune vie, ça serait un effort d'une immense valeur. »

Williams multiplie les partenariats hors de la F1. Ses connaissances en aérodynamique ont notamment aidé à créer des réfrigérateurs. Elles servent cette fois dans un domaine plus utile : « Nous voyons de plus en plus que le savoir-faire et la technologie de la Formule 1 peuvent avoir des bénéfices sur d'autres industries, et c'est un superbe exemple, » précise Claire Williams.

Les meilleurs arrêts de Williams depuis le début de la saison:
- Melbourne: 2,35sec avec Valtteri Bottas (vidéo)
- Sakhir: 2,27sec avec Felipe Massa (vidéo)
- Shanghaï: 2,10sec avec Felipe Massa (vidéo)
- Sotchi: 2,23sec avec Felipe Massa (vidéo)

Sur le même thème :
- Williams revend sa division WAE
- Williams aide à développer un réfrigérateur
- Williams va aider l'armée britannique

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 10 mai 2016 à 14:46 Nanbawan dit : Le service de néo-natalité du CHU risque d'avoir des problèmes sur l'arrière droit...