F1 - La famille de Bianchi fait appel à la justice

F1 - La famille de Jules Bianchi attaque la FIA, Marussia et Formula One Group

La famille de Jules Bianchi a décidé d'attaquer la FIA, Marussia et Formula One Group en justice. Son but est de déterminer les causes de l'accident de Suzuka.

La famille de Jules Bianchi veut des réponses sur son accident à Suzuka en 2014, qui a entrainé son décès l'an dernier. Elle a annoncé qu'elle a attaqué en justice la FIA, Marussia et Formula One Group.

Elle considère qu'une ou plusieurs de ces parties ont pu commettre des erreurs dans la planification, le timing ou l'organisation des événements avant l'accident. En attaquant l'instance en charge des règlements et de la sécurité, l'équipe et l'organisme qui gère les droits commerciaux, elle a pour objectif de déterminer les causes précises de l'accident.

« Nous voulons la justice pour Jules, et nous voulons déterminer la vérité sur les décisions qui ont mené à l'accident de notre fils au Grand Prix du Japon en 2014, » indique Philippe Bianchi, le père de Jules Bianchi. « Notre famille a beaucoup de questions sans réponses et nous sentons que l'accident et le décès de Jules auraient pu être évités s'il n'y avait pas eu une série d'erreurs. »

Désigner clairement des responsabilités

Le rapport de la FIA n'a pas désigné clairement des responsabilités selon la famille de Jules Bianchi. Elle pense qu'une action en justice permettra d'y parvenir. 

« Le décès de Jules Bianchi était évitable, » assure Julian Chamberlayne, membre du cabinet Stewarts Law, mandaté par la famille de Jules Bianchi. « Le rapport d'enquête de la FIA sur l'accident a fait plusieurs recommandations pour améliorer la sécurité en Formule 1 mais il a échoué à identifier les erreurs qui ont mené au décès de Jules. »

« La famille Bianchi a été surprise et troublée par les conclusions du panel de la FIA, qui, tout en notant plusieurs facteurs contributifs, a mis Jules en cause. La famille Bianchi est déterminée pour que cette action légale permette aux personnes impliquées d'apporter des réponses et de prendre la responsabilité pour la moindre faute. »

« Il est capital pour les pilotes actuels et futurs qu'ils soient confiants pour que la sécurité soit prioritaire. Si cela avait été le cas à Suzuka, Jules Bianchi serait probablement en vie et il disputerait le sport qu'il aimait aujourd'hui. »

Jules Bianchi a percuté une dépanneuse qui dégageait la monoplace d'Adrian Sutil, sorti de la piste quelques instants auparavant. Les conditions étaient délicates puisqu'il y avait une forte pluie.

La vitesse de Jules Bianchi a été mise en cause par le rapport de la FIA. Il a également mis en avant une défaillance sur la monoplace, dont le moteur aurait dû se couper. Les commissaires ont donné des indications correctes, avec un drapeau jaune avant la zone de l'accident de Sutil et un drapeau vert après, montrant la fin du danger.

La famille de Jules Bianchi a par ailleurs lancé la Jules Bianchi Society, une association dont l'objectif est de soutenir des pilotes de karting âgés de 8 à 13 ans.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)8

jeudi 26 mai 2016 à 22:35 Archisocial dit : C'est Bianchi qui sort de piste en effet; piste qui était devenu une patinoire. La sortie de piste fait partie de la course. C'est pour ça qu'il y a des bacs à sable et des pneus. Mais cette grue, qu'est-ce qu'elle fichait là?

jeudi 26 mai 2016 à 21:38 Vergnes dit : Affaire de requins de part et d autre...

jeudi 26 mai 2016 à 21:13 @jpo dit : Tout à fait, a commencer par la pire des fautes, celle qu'à fait Jules lui même!

jeudi 26 mai 2016 à 19:48 jpo dit : Je soutiens la famille de Jules. Il y a de multiples fautes.

jeudi 26 mai 2016 à 18:36 @pfff dit : C'est pas Bernie le responsable de la sécurité mais la fia, donc Jean Todt...

jeudi 26 mai 2016 à 17:25 Olive dit : Oui bien sûr il y avait une faute incontestable de la part de la FIA et des organisateurs du Grand prix. Mais leurs avocats sont certainement plus puissants que ceux des parents de Jules Bianchi et la partie ne sera pas facile. Cependant ils ont tout à fait raison de relancer le procès.

jeudi 26 mai 2016 à 17:23 BIPBIP dit : Et les drapeaux jaunes ?? Le type ne ralentit pas ....

jeudi 26 mai 2016 à 13:57 Pfff dit : Avec le pognon que brasse la F1 il est scandaleux que des grues doivent encore entrer sur la piste. Mais bernie préfère se prendre les sous. Je comprends la famille