McLaren promet du lourd à Goodwood

Programme complet de Mclaren au Festival of Speed de Goodwood 2016

Le programme McLaren du Festival of Speed de Goodwood vient d’être révélé. 570GT, 570S Sprint, mais aussi F1, Can Am et P1 GTR, toutes seront de la partie !

La grande fête de l’automobile de Goodwood, du 23 au 26 juin 2016, se prépare. Un Festival of Speed qui s’annonce sous les meilleurs auspices avec des festivités qui se dévoilent chaque jour un peu plus. Et McLaren de présenter son programme qui mêlera voitures de série, de compétition, et anciennes gloires des circuits. Selon le constructeur britannique, il s’agira là de son plateau le plus cher jamais présenté lors d’un événement !

Sports Series, Super Series et Ultimate Series, chacune des gammes du catalogue actuel de McLaren sera représentée, de la dernière 570GT à la P1 GTR, en passant par la 650S Can Am réalisée par le département des projets spéciaux MSO (McLaren Special Operations), la dernière 675LT Spider...

Hommage à Alain Prost

Côté compétition, plusieurs anniversaires sont au programme : les 50 ans du championnat Can Am, les 100 ans de l’Indy 500, les 40 ans du titre de James Hunt en F1, et les 30 ans du second sacre mondial d’Alain Prost.

Pour célébrer tout ça, McLaren fera venir à Goodwood la M8D, en livrée orange McLaren, de la série Can Am de 1970, la M15, également de 1970, de l’Indy 500, la MP4-2C qui représente le championnat de F1 de 1986, cette d’Alain Prost et Keke Rosberg... Entre autre ! Une belle fête en perspective !

Photo de Mael Pilven

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)3

vendredi 10 juin 2016 à 14:33 Garcia72 dit : Évidemment, conduisant "à 95 %" de ses possibilités, "il en avait sous le pied" ! C'est vrai que c'était une tronche : metteur au point, sachant faire les bons choix (équipes), etc...

vendredi 10 juin 2016 à 12:41 jpo dit : Alain Prost, on a souvent tendance à le trouver moins flamboyant que d"autres pilotes qui sortaient la grosse attaque comme Senna, Gilles Villeneuve, Nigel Mansell et d'autres. Mais quelle précision et efficacité dans le pilotage, ça ne bouger pas mais c'était plus rapide! Il ne sortait quasiment jamais de la piste, les retours d'information pour les ingénieurs faisait avancer deux fois plus vite les réglages. Au début des années 90 il a fait quelques essais avec la Ligier Renault (auto moyenne) sur le circuit Paul Ricard (qui était le circuit d'essais de l'époque comme Barcelone aujourd'hui), après 2 ou 3 jours il battait le record de la piste, plus rapide que la Williams Renault championne du monde!

vendredi 10 juin 2016 à 10:47 Garcia72 dit : "Adieu, monsieur le Professeur... !" ;)