Publié le 13/06/2016 à 17:41

F1 - Arrivabene revient sur ses propos

F1 - Maurizio Arrivabene critique la stratégie puis le regrette

Maurizio Arrivabene a critiqué la stratégie que Ferrari a choisi pour Sebastian Vettel à Montréal, avant de revenir sur ses propos.

La stratégie à deux arrêts de Sebastian Vettel lui a peut-être coûté une chance de victoire à Montréal. L'Allemand a minimisé l'impact de cette décision mais Maurizio Arrivabane a estimé que c'était un mauvais choix.

« Nous avons surestimé la dégradation des pneus, » a expliqué le patron de la Scuderia au site officiel de la F1. « C'est pour ça que nous l'avons fait rentrer (Vettel). C'était une mauvaise décision. Il n'y a rien de plus à dire. Nous avons fait une erreur, mais tout le monde fait des erreurs. »

Ferrari avait pourtant profité de la voiture de sécurité virtuelle pour que le premier arrêt coûte moins de temps : « Nous avons tenté de profiter de la période sous voiture de sécurité virtuelle, qui a duré beaucoup moins longtemps que prévu, » a précisé Arrivabene.

« Ca aurait pu être une très bonne manœuvre, en prenant en compte le degré de dégradation des pneus ultra-tendres qui était prévu : mais cette dégradation ne s'est pas matérialisée au final. »

Arrivabane regrette ces propos

Maurizio Arrivabane regrette ces propos, prononcés à chaud. Il estime qu'il n'aurait pas dû critiquer Ferrari et il assume la responsabilité du mauvais choix.

« Je dois présenter mes excuses à l'équipe, parce que juste après la course, Sky UK a sauté sur moi et m'a dit "Qui a fait l'erreur dans la stratégie ?",» a précisé Arrivabene à Motorsport.com. « Tout d'abord, dans mon rôle je ne dois pointer personne du doigt et, si, si, s'il y a une erreur, cette erreur repose sur moi et pas sur mon équipe. »

Il estime désormais que ce n'est plus Ferrari qui a fait une erreur, mais Lewis Hamilton et Valtteri Bottas qui sont sortis du lot en réussissant à faire un seul arrêt: « Il est assez clair que seulement deux pilotes ont fait un arrêt : un était Valtteri Bottas et l'autre Hamilton. Nous n'avions pas anticipé que Hamilton pourrait arriver à la fin de la course. »

Nico Rosberg avait aussi prévu un arrêt, mais il a crevé. Fernando Alonso

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)7

mercredi 15 juin 2016 à 07:58 manini dit : a tous ceux qui critiquent ferrari sachez que c est l ecurie la plus mythique du plateau et que sans elle la formule 1 n existerai plus c est pas avec renault ou red bull ect... qu on va rever forza ferrari

mercredi 15 juin 2016 à 07:56 manini dit : tu est qui pour critiquer les italiens espece de bourricot tu y connait quoi en formule 1

mercredi 15 juin 2016 à 07:56 manini dit : tu est qui pour critiquer les italiens espece de bourricot tu y connait quoi en formule 1

mardi 14 juin 2016 à 10:36 bahamut dit : Rien dans le citron les italiens

mardi 14 juin 2016 à 10:35 bahamut dit : ont dirait des clown habillé en rouge ptdrrr

mardi 14 juin 2016 à 08:43 bahamut dit : qu'elle belle équipe de peintre, au moins ils nous font bien rire.

lundi 13 juin 2016 à 20:17 toto dit : Arrivabene!!! il porte mal son nom celui-là. Il arrive pas au bon moment ! Où est passé le temps de Schumi, Todt et Ross brawn!!!