Publié le 20/06/2016 à 11:09

Crise de croissance : Oris Divers Sixty-Five 42 mm

Oris Divers Sixty-Five 42 mm

La Sixty-Five est un succès auquel Oris ne s'attendait peut-être pas. Alors pour profiter du filon, la maison suisse lance une version plus grosse, de 42 mm.

Après le modèle à cadran noir, celui bicolore, celui au boîtier en bronze, voici la version 42 mm de la Divers Sixty-Five. Rappelons que le modèle initial se contentait de 40 mm. Cette nouvelle itération est, selon nous, la plus réussie de la famille et voici pourquoi. Raison numéro 1 : le diamètre justement. Non pas que 40 mm soit une taille ridicule au poignet d'un homme mais la lunette assez large et le verre bombé de la Sixty-Five ont tendance à écraser les proportions.

Nouveau cadran

Raison numéro 2 : le nouveau cadran. Toujours old school, sensiblement similaire aux autres versions mais suffisamment différent pour qu'on craque encore plus. Plus de chiffres sur ce magnifique galet bleu, uniquement des index appliqués beiges, comme s'ils étaient déjà patinés par le poids des ans. La date n'est plus à 6 heures mais, de façon moins originale, à 3 heures. Le guichet dateur est de forme trapézoïdale. Un retour aux sources en quelque sorte puisque la première montre de plongée Oris arborait déjà cette configuration, en 1965. Le millésime 2016, comme celui de l'année dernière, a droit à un fond de boîte orné du logo historique de la marque.

Cinq bracelets au choix

La Divers Sixty-Five 42 mm est proposée avec cinq bracelets différents : deux Nato, un caoutchouc noir, un acier ou un chouette cuir vieilli, ici en photo. Pour la plongée, il n'est évidemment pas recommandé mais comme la probabilité que les propriétaires de cette montre l'emmènent au fond des abysses est très limitée, autant choisir le combo le plus sympa. L'Oris se contente d'ailleurs d'une résistance à l'immersion plus que raisonnable -100 m - bien loin des habituelles étanchéités plus musclées de 300, 500 voire 1000 m. La couronne est néanmoins vissée. L'insert de la lunette est en aluminium noir ce qui réjouira les amateurs de patine, ce métal ayant tendance à virer au gris/bleu sous l'influence du soleil et du sel de mer. Le calibre 733 est un dérivé du Sellita SW 200-1. Ce mouvement automatique offre près de deux jours de réserve de marche. L'Oris Divers Sixty-Five est facturée 1850 € (2050 € sur bracelet métal).

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 02 novembre 2016 à 17:39 Colyn dit : Ça doit être le bracelet qui doit lui donner cet air "old school"