Publié le 03/07/2016 à 08:28

F1 - Les vibreurs du Red Bull Ring en débat

F1 - Les vibreurs devraient rester sur le circuit

Les vibreurs sont visiblement à l'origine des casses de suspension depuis le début du week-end au Red Bull Ring. La FIA ne devrait pas les modifier.

Quatre pilotes ont eu des casses de suspension depuis le début du week-end : Max Verstappen dans la première séance (vidéo), Nico Rosberg dans la troisième (vidéo), puis Sergio Pérez et Daniil Kvyat en Q1 (vidéo). A chaque fois, les vibreurs ont semblé être à l'origine de ces casses.

Cette année, après le vibreur principal, d'autres vibreurs ont été ajoutés. Les premiers, rouges, sont assez élevés, et il y a ensuite plusieurs petits vibreurs, jaunes. Ces différents vibreurs provoquent de grosses vibrations que les suspensions supportent visiblement mal.

Selon Motorsport.com, la FIA n'a pas l'intention de demander des changements sur le circuit. Charlie Whiting, le directeur de course, a inspecté le circuit avec Daniil Kvyat, Paddy Lowe, le directeur exécutif en charge de la technique chez Mercedes, et Alexander Wurz, le Président du GPDA, l'association des pilotes.

Des opinions opposées parmi les pilotes

Les pilotes sont divisés depuis le début du week-end, entre ceux qui jugent les vibreurs dangereux et ceux qui estiment qu'il faut simplement les éviter. Lewis Hamilton est inquiet.

« Je ne peux pas parler au nom de tous les pilotes, mais pour moi ces vibreurs jaunes sont assez dangereux, » a déclaré l'Anglais en conférence de presse samedi. « Nous avons vu pas mal d'incidents maintenant. Je ne sais pas combien il en faudra de plus avant qu'une voiture finisse dans le mur et que quelqu'un se fasse peut-être mal. »

« Je suis certain que Charlie et la FIA regardent ça mais c'est clairement un domaine que nous pouvons améliorer. L'idée est bonne, parce qu'ils ne veulent vraiment pas que nous sortions large et que nous utilisions l'extérieur du circuit, mais il faut peut-être une autre solution. »

Nico Rosberg veut maintenant se montrer prudent : « Evidemment, il faut les éviter, » a précisé l'Allemand dans la même conférence de presse. « Je les ai mêmes évités la plupart du temps en qualifications, sauf quand ça comptait vraiment. »

Daniil Kvyat estime que le circuit a fait une erreur : « Ils devaient les enlever, » a déclaré le Russe à Autosport après son accident. « Ils ont fait une erreur, ils doivent reconnaître que c'est stupide. L'an dernier, nous avions de l'Astroturf dans ce virage, ce qui allait très bien, on perdait du temps. Maintenant, si on passe sur le vibreur, on continue, parce qu'on ne perd pas de temps, mais la suspension casse. »

Max Verstappen, l'un des premiers à critiquer ces vibreurs, est satisfait de voir des pilotes se rallier à sa cause : « Tous les pilotes étaient très contents des vibreurs, donc peut-être que maintenant ils ne sont plus très contents de certains d'entre eux, » a précisé le pilote Red Bull à Sky Sports. « Clairement, au virage 8, celui-là est assez dangereux, comme on l'a vu avec l'accident de Daniil. »

D'autres pilotes estiment en revanche que puisque ces vibreurs sont hors de la piste, il faut apprendre à les éviter pour ne pas en subir les conséquences. Kimi Räikkönen ne considère pas que c'est un problème.

« Ca ne veut pas dire que le vibreur est en cause, » a estimé le Finlandais auprès de Sky Sports. « Nous avons des vibreurs plus hauts à d'autres endroits. Il ne semble pas y avoir le moindre problème. Les vibreurs sont plus durs ici quand on sort large, où nous ne devrions pas vraiment nous trouver, donc si on a un doute, on les évite. »

Daniel Ricciardo partage cette opinion. Il pense même que ces vibreurs sont un bon moyen d'éviter des passages hors de la piste : « Honnêtement, je les considère comme un mur, » a expliqué l'Australien à Motorsport.com. « Je sais que si je les touche (les vibreurs jaunes), je vais endommager la voiture. »

« Sur beaucoup de circuits modernes, nous, les pilotes, nous nous plaignons de ne pas payer le prix de sortir de la piste, donc ce week-end on en paie le prix. Evidemment, les dégâts sur les voitures sont assez gros, mais c'est comme si on percute le mur sur un circuit en ville, j'ai endommagé l'arrière de ma voiture à Bakou. »

« Ils sont visibles, ce n'est pas comme si on ne pouvait pas les voir. Sincèrement, je pense qu'ils font un bon boulot, et je pense que c'est un bon compromis pour que nous restions dans les limites de la piste. »

Mercedes espère avoir une solution

Les équipes ne restent pas immobiles face à cette situation. Mercedes pensait d'abord que des forces élevées avaient causé la casse de suspension de Nico Rosberg, mais l'équipe pense maintenant que les vibrations causées par certains vibreurs sont responsables.

« Ce qui est étrange, c'est qu'au début (de la troisième séance), nous avions des forces supplémentaires, mais après avoir analysé les données, il n'y avait pas tant de forces sur les suspensions, » a expliqué Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, à Autosport.

« Donc c'est une sorte de fréquence ou d'oscillation étrange sur le pneu qui a cassé la suspension, et nous ne savons pas ce que c'est. Il semble que ce sont les vibreurs rouges, qui sont nouveaux, qui entraînent ça. Mais nous n'avons pas encore de réponses. »

Mercedes a travaillé pour éviter ce problème : « Ce que nous avons fait, c'est renforcer la suspension, » souligne Wolff. « Je doute que ce soit la solution ultime. C'est une inquiétude. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

dimanche 03 juillet 2016 à 16:18 loul dit : nsm sale cassos

dimanche 03 juillet 2016 à 12:06 avocado dit : Heureusement qu'il reste encore des pilotes sensés comme Raïkkönen, Ricciardo et Nico ! En qualifs certaines voitures passaient et abusaient très largement de ces vibreurs. Normalement le vibreur est là pour marquer une limite extrême à ne pas dépasser sinon l'art du pilotage n'a plus de raison d'être.Les pilotes indisciplinés devraient apprendre la modération et la sagesse sinon ils peuvent changer de métier.

dimanche 03 juillet 2016 à 09:07 batmobile dit : Houla !!! Tu connais la F1 toi ? Au contraire, les voitures sont de plus en plus solides, lourdes avec plus de sécurité. Elles sont aussi écologiques, silencieuses, lentes, plutôt laides ... rien ne va plus. Des F1 légères et fragiles seraient la solution.

dimanche 03 juillet 2016 à 08:48 seb dit : Lol ça va être de la faute des vibreurs s'ils font des voitures plus fragiles que du verre ... A vouloir faire des voitures sans cesse plus légère , bientôt tu soufflera un peu trop fort dessus tu pétera la rotule et le bras de suspension ...