Publié le 06/07/2016 à 19:09

F1 - La crevaison de Vettel causée par un débris

X
Prochaine vidéo dans 5Annuler Supertest Jaguar XE SV Project 8
Revoir la vidéo Vidéo suivante

Pirelli estime qu'un débris a causé la crevaison de Sebastian Vettel au Grand Prix d'Autriche. Un problème venant du pneu est exclu.

Sebastian Vettel a abandonné après une crevaison à l'arrière-droit, dans la ligne droite, au Red Bull Ring (vidéo). Les analyses de Pirelli laissent penser qu'un débris est à l'origine de cette crevaison. Un souci venant du pneu est exclu.

« Les analyses du problème de pneu qui a affecté Sebastian Vettel au Grand Prix d'Autriche sont terminées et les résultats ont été partagés avec Ferrari, » précise Pirelli dans un communiqué.

« Les éléments restants du pneu en question, ainsi qu'une comparaison approfondie avec d'autres pneus utilisés pendant la course, ne montrent aucun signe de fatigue ou de défaillance structurelle sur le pneu arrière-droit. »

« Le problème semble donc avoir été causé par un débris, ce qui a mené à la défaillance du pneu. »

La durée du relais n'est pas en cause

Après la crevaison de Sebastian Vettel à Spa l'an dernier, Pirelli avait d'abord mis en avant un relais trop long, avant de déceler une coupure et de considérer la durée du relais comme un facteur aggravant.

Cette fois, la durée du relais ne semble absolument pas en cause. Sebastian Vettel a fini son 26ème tour au moment de la crevaison. Aucun pilote n'a fait un relais plus long avec ces pneus, les super-tendres, mais Romain Grosjean s'est arrêté aux stands au moment où la voiture de sécurité est intervenue, en utilisant le même type de pneus.

Le Franco-Suisse a donc également fait 26 tours.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)8

vendredi 08 juillet 2016 à 11:35 Antoine dit : Le mot "semble" en dit long....... Vu les morceaux de gommes qu'il perdait depuis pas mal de tours, le pneu était complètement mort

mercredi 06 juillet 2016 à 21:53 marc ess dit : ca changera pa ce ki c passe malheureusement merci Pirelli

mercredi 06 juillet 2016 à 20:31 marco09 dit : @MB1 mentir sur ça est impossible ! ? mais bien sur . tu viens d'arriver sur la planete terre toi ? que pirelli avoue que ses pneus ont un probleme, ça, c'est impossible à avouer ( pour eux ) . d'autant qu'ils avaient modifié les pressions des pneus sur cette course . etonnant et surtout bizarre ! ils avaient peur de quoi tout à coup pirelli? donc forcément un débris, mais bien sur mdr, mais bien sur

mercredi 06 juillet 2016 à 20:04 Jean Raoul ducable dit : causé par bernie qu' est qu'il faisait sur la piste !

mercredi 06 juillet 2016 à 20:02 avocado dit : Analyse pour le moins succincte de la part du manufacturier d'ailleurs comme pour l'incident de Spa en 2015 je me pose la question de pourquoi dans ces cas là ce n'est pas la FIA si intraitable avec la sécurité qui enquête.

mercredi 06 juillet 2016 à 19:54 MB1 dit : @Fan F1: c'est une question de sécurité. Mentir sur ça est impossible... Et le pneu est totalement détruit pas par la coupure, mais parce qu'après la coupure tout s'est arraché. @Juju: le débris peut très bien être à l'autre bout du circuit, après les courses de GP2 ou de GP3, et ne couper le pneu que 10 tours après...

mercredi 06 juillet 2016 à 19:42 Juju dit : En effet, d'autant que je n'ai pas souvenir qu'il y ai eu un accrochage à cet endroit pouvant expliquer la présence d'un débris à ce moment de la course.

mercredi 06 juillet 2016 à 19:31 FanF1 dit : le truc qui arrange bien Pirelli mdr . bien sur le debris . ils sont trop fort là.... trop fort. le pneu a été totalement détruit mais c'est un débris on est sur....