F1 - Pirelli veut délocaliser les essais hivernaux

F1 - Pirelli veut changer les circuits des essais

Pirelli aimerait que les essais avant la saison 2017 se déroulent à Sakhir ou Yas Marina, avec des températures plus élevées. Les pneus devraient être prêts.

Traditionnellement, les essais privés avant le début de la saison se déroulent en Espagne, à Barcelone, Jerez ou Valencia. Les températures sont cependant plus fraîches que celles rencontrées pendant la saison, ce qui ne permet pas aux équipes de bien tester les pneus. A Barcelone, théâtre des deux séances cette année, la température en piste n'a pas dépassé 30°C, bien loin des 45,9°C vus à Bakou, la température la plus élevée depuis le début de la saison.

Pirelli aimerait effectuer les essais hivernaux dans des pays au climat plus favorable. Parmi les circuits visités par le championnat, deux sortent du lot, Sakhir et Yas Marina, avec des températures élevées toute l'année. Sakhir a déjà accueilli des essais avant les saisons 2006, 2007, 2008, 2009 et 2014, mais les tempêtes de sable ont parfois posé problème.

« Nous préférerions aller quelque part comme Bahreïn ou Abou Dhabi, » a reconnu Paul Hembery, le patron de Pirelli Motorsport, sur le site officiel de la F1. « Les températures seront représentatives et nous connaissons très bien la piste. »

« Nous aimerions vraiment aller sur des pistes représentatives. »

Les pneus devraient être prêts début 2017

Les pneus vont changer de dimension la saison prochaine et Pirelli a prévu plusieurs séances d'essais cette année, avec des pneus au format actuel et bientôt avec le nouveau format.

Le manufacturier espère que ses pneus seront finalisés pour les premières essais de l'année prochaine mais puisque les monoplaces vont également beaucoup changer, des modifications pourraient être nécessaires.

« Normalement oui, mais si nous avons la moindre surprise, si les voitures sont très différentes de ce que nous avions anticipé, il faudra y réagir, » précise Hembery. « Probablement pas pour la première course, mais au moins quand nous avons de bons essais hivernaux, nous savons à l'avance comment cela va se passer, quels seront les changements nécessaires. »

Seules Mercedes, Ferrari et Red Bull vont participer aux essais de développement des pneus pour la saison 2017, ce qui inquiète la concurrence, Williams en tête, puisqu'elles pourraient déterminer les choix de Pirelli.

« Je pense que c'est un avantage énorme et je pense que c'est une chose que nous devons prendre en compte, » a déclaré Pat Symonds, le responsable technique de l'équipe anglaise, selon ESPN. « Même dans ces essais à l'aveugle, il y a toujours un avantage puisque les commentaires que l'ont fait orientent la direction prise sur les pneus. »

« Quand Lotus alignait la voiture pour les essais de Pirelli (en 2012), ils ont un peu eu une période dorée. Je suis certain qu'ils ne disaient pas "Faites les pneus comme ceci" ou "Faites les pneus comme cela", mais quand ils testaient un pneu, ils disaient "J'aime celui-ci et je n'aime pas celui-là" et en se basant sur ça, Pirelli faisait ce choix. »

« Une autre équipe aurait pu préférer l'autre choix et ensuite il y aurait eu plus de débats. Je pense que ceux qui font les essais ont un avantage grâce à ça. »

Cette crainte est balayée par Pirelli. Le fournisseur de pneus assure faire ses choix lui-même : « Je ne crois pas qu'il y aura le moindre désavantage (pour la concurrence), » assure Hembery. « Toutes les équipes qui ne font pas d'essais ont un accès à toutes les données des résultats. »

« Pour clarifier les choses, les trois équipes qui font des essais ne sauront même pas ce qu'elles testent, donc nous ferons des mélanges et nous ferons correspondre les solutions donc même s'ils voient une chose qui marche bien, ça pourrait ne pas être ce qu'ils auront en 2017. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 17 juillet 2016 à 13:38 avocado dit : J'aime bien l'esprit qui règne chez Williams,de la pure compétition,mais qu'ont ils à craindre en terme de développement les données recueillies seront une combinaison des trois meilleures équipes du moment.