F1 - Les limites de la piste mieux surveillées

F1 - Des capteurs pour contrôler les limites de la piste

La FIA a placé des capteurs sur deux virages rapides à Budapest, afin d'être alertée dès qu'un pilote dépasse les limites de la piste.

La FIA ne laisse plus rien passer. En plus de renforcer les messages interdits par radio, elle va mieux surveiller les limites de la piste à partir de Budapest. L'interdiction d'utiliser les dégagements a fait débat récemment, avec des vibreurs très agressifs au Red Bull Ring, avec plusieurs casses de suspension, et plusieurs pilotes qui ont vu leurs chronos annulés pour être sortis trop large en qualifications à Silverstone, dont Lewis Hamilton en Q3.

Pour contrôler les limites de la piste, la FIA va faire appel à une nouvelle technologie à Budapest. Aux virages 4 et 11, deux des plus rapides du circuit, le gazon artificiel a été enlevé et des doubles vibreurs ont été mis, de la même hauteur. Les pilotes pourraient donc être tentés de les escalader mais la FIA a placé des capteurs qui indiqueront quand une voiture a ses quatre roues au delà de la limite de la piste.

« Nous avons installé des capteurs à 1,6m de la limite de la piste, qui nous alerteront quand la voiture a les quatre roues hors de la piste à ces deux endroits, » précise la FIA.

Les commissaires devraient ainsi être en mesure d'effacer très rapidement le chrono d'un pilote s'il ne reste pas sur le circuit.

Plusieurs changement sur le circuit

Des changements aux également été faits aux virages 6 et 7, la chicane. Des ralentisseurs étaient jusque là placés dans le dégagement. Pour mieux ralentir les pilotes, des vibreurs de 50mm de haut ont été placés à la corde et à l'intérieur de la chicane, le long de la piste.

Le circuit a été resurfacé cette année, ce qui a permis de faire ces changements. Les autres vibreurs restent similaires à ceux utilisés auparavant.

L'entrée des stands a été légèrement modifiée, avec un angle plus large qui suit le dernier virage de la piste.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 21 juillet 2016 à 17:46 Erwan dit : tout ça est un peu ridlcule. On a l'impression que des experts justifient leur salaire en faisant chler les pilotes. ça nuit au sport