F1 - Les limitations sur les radios supprimées

F1 - Le groupe stratégique met fin aux limitations sur les radios

Le groupe stratégie a décidé de supprimer les limitations sur l'utilisation des radios, sauf dans le tour de formation. La mesure était très critiquée.

Depuis deux ans, la FIA a de plus en plus limité l'utilisation des radios. Elle a d'abord interdit les indications sur le pilotage, puis celles sur la procédure de départ à Spa l'an dernier. Elle est allée encore plus loin cette saison, en interdisant également des indications sur les réglages, même en cas de problème.

Lewis Hamilton et Fernando Alonso se sont plaints de ne pas pouvoir recevoir d'indications à Bakou et Nico Rosberg a été pénalisé pour un message radio interdit à Silverstone. Malgré les critiques, la FIA a renforcé le règlement à Budapest. Alors que des messages restaient jusque là autorisés en cas de risque d'abandon, ils n'étaient plus autorisés que dans l'allée des stands sur cette course. Jenson Button a eu un souci lié aux freins en course et quand McLaren lui a donné la procédure à faire pour le corriger, il a été pénalisé.

L'Anglais appelait à faire preuve de bon-sens et le groupe stratégique l'a écouté. Bernie Ecclestone, le gestionnaire commercial de la F1, Jean Todt, le Président de la FIA, et les six équipes représentées dans le groupe stratégique ont décidé d'abandonner cette mesure.

La FIA va publier une nouvelle directive technique

Aucun règlement ne fixe des limites sur les radios. Pour le faire, la FIA utilisait un article qui oblige le pilote à conduire « seul et sans aide » et c'est une directive technique qui précisait les limitations. Pour confirmer la suppression de la mesure, une nouvelle directive technique doit être écrite et la FIA n'a pas précisé si cela sera fait dès ce week-end à Hockenheim. Les messages resteront interdit durant le tour de formation.

« A la demande des équipes et du détenteur des droits commerciaux, la FIA a accepté d'adopter une approche plus libérale dans l'interprétation de l'article 27.1 (selon le quel un pilote doit piloter la voiture seul et sans aide), » indique la FIA.

« En excluant la période entre le départ du tour de formation et le départ de la course, il n'y aura pas de limites sur les messages que les équipes envoient à leurs pilotes, que ce soit par radio ou avec le panneau des stands. »

La décision a clairement pour but d'améliorer les courses. En contre-partie, la FIA a obtenu que les équipes ne puissent plus refuser qu'un message radio soit diffusé.

« Cette approche a pour but d'améliorer le contenu pour les supporters et les spectateurs, alors que les équipes devront maintenant fournir au détenteur des droits commerciaux un accès illimité à leurs messages à tout moment quand les voitures sont hors des stands, » précise le communiqué.

Le groupe stratégique a visiblement compris les attentes des supporters et des pilotes puisque selon Motorsport.com, il a également décidé qu'en cas de pluie juste avant la course, s'il faut faire des tours derrière la voiture de sécurité, l'épreuve sera ensuite lancée avec un départ arrêté. Depuis quelques années, ils se font derrière la voiture de sécurité, comme à Silverstone il y a quelques semaines, ce qui nuit au spectacle. Plusieurs pilotes ont même estimé qu'elle est restée trop longtemps en piste puisqu'ils ont vite pu passer des pneus pluie aux pneus intermédiaires quand elle elle s'est effacée.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)12

vendredi 29 juillet 2016 à 17:53 jpo dit : Perso, les pilotes radio-guidés j'aime pas. Pilote et tais-toi j'aime pas.

vendredi 29 juillet 2016 à 11:07 zarquos dit : Personnellement radio ou pas radio peu importe, il faut juste éviter l'écueil du pilote téléguidé par son ingénieur car c'est censé être un duel de pilotes, pas un duel d'ingénieurs.

vendredi 29 juillet 2016 à 10:57 MB1 dit : Non, pour Rosberg ils ont donné deux infos, une qui corrigeait le problème et empêchait l'abandon (il n'y a pas eu de pénalité pour ça) et aussi de ne pas changer de rapport, ce qui n'était pas utile (et c'est pour ça qu'il y a eu la pénalité). Le règlement avait de toute façon déjà changé à Budapest. Au final Hamilton et Rosberg ont tous les deux payé ce règlement. Je vois pas pourquoi on le garderait jusqu'à la fin de la saison s'il est mauvais.

vendredi 29 juillet 2016 à 10:53 CHAPARRAL dit : Les pilotes dans les stands avec une télécommande pour conduire leurs voitures qui tournent sur le circuit ...ainsi plus de problèmes ! Ras le bol de cette F1 !

vendredi 29 juillet 2016 à 10:11 rigel dit : du grand n'importe quoi, comme d'hab dans la f1 moderne: 1 pas en avant, 2 en arrière... je suis aussi très déçu du bilan de jean todt depuis sa prise de fonction, je pensais qu'il avait l'étoffe et les cojones pour faire bouger les choses dans le bon sens, il semblerait que non !

vendredi 29 juillet 2016 à 09:29 @MB1 dit : Oui mais le problème, c'est que le souci d'Hamilton (et de Rosberg) à Baku était un problème qui n'allait pas causer un abandon ! Alors que le souci de Rosberg à Silverstone, si il n'était pas résolu allait causer un dnf. Je trouve ça dégueulasse de changer le reglèment comme ça...

vendredi 29 juillet 2016 à 09:27 MB1 dit : @haloo: Tu as mal lu, c'est Jos Verstappen qui aurait fait ça à son père, donc le grand-père de Max, qui n'a rien à voir dans l'histoire.

jeudi 28 juillet 2016 à 23:50 HALOO dit : verstappen fils dit "le maboul" a pété la gueule bien comme il faut a son père en hollande, le père a porter plainte c'est dire! ensuite plainte retirée par le père car il réglera ça en famille. on lui laisse sa super-licence à ?

jeudi 28 juillet 2016 à 23:04 Antoinette dit : oui la fia est faible surtout depuis que jean todt est la. il est trop passif mais au moins bien payé what else

jeudi 28 juillet 2016 à 22:50 MB1 dit : Il est où le deux poids deux mesures ? A Bakou, l'ingénieur de Hamilton a respecté le règlement et Hamilton a fini cinquième, il aurait fini quatrième sans ça. A Silverstone, l'ingénieur de Rosberg n'a pas respecté le règlement et Rosberg s'est retrouvé troisième, il aurait fini deuxième sans ça. C'est plutôt similaire.

jeudi 28 juillet 2016 à 21:10 Antoine dit : En général les règlements sont pour la saison complète, le modifier en cours ça déviant n'importe quoi! Cela montre la faiblesse de la FIA, surtout que toutes les conversations vont être autorisées (on va réentendre les ingénieurs à chaque virage pour expliquer aux pilotes comment gagner du temps), OK pour les conversations en cas de risque d'abandon. Le problème c'est que tous les pilotes qui ont dû abandonner ou eu des soucis en course sans avoir de réponse vont se sentir laissés!!

jeudi 28 juillet 2016 à 20:45 amotorsport dit : ça valait vraiment la peine de penaliser Rosberg... Deux poids deux mesures avec Hamilton. Rdv dimanche...