F1 - Whiting surveille les limites de la piste

F1 - Charlie Whiting continue à surveiller les limites de la piste

Charlie Whiting reste inflexible sur les passages hors de la piste au premier virage à Hockenheim. Il s'oppose au groupe stratégique.

Les limites de la piste sont très surveillées depuis deux courses. Des temps ont été annulés en qualifications à Silverstone, notamment le premier tour de Lewis Hamilton en Q3, et les pilotes n'avaient plus que trois jokers avant une possible pénalité à Budapest.

Voyant que cet encadrement des règlements peut déplaire au public, le groupe stratégique a émis l'idée de ne plus sanctionner ces passages hors de la piste. Une consigne que Charlie Whiting, le directeur de course, ne suivra pas ce week-end à Hockenheim. Il a adressé une note technique aux équipes pour les informer que le virage 1 est surveillé de près. Le systèmes des trois jokers reste en place.

« Durant la première séance, de nombreux pilotes ont semblé faire peu voire aucun effort pour rester en piste à la sortie du virage 1, en fait un pilote est sorti de la piste 14 fois, » souligne Whiting dans sa note.

« Pour la deuxième et la troisième séance, tout pilote qui sera jugé comme ayant quitté la piste trois fois au premier virage sera renvoyé devant les commissaires pour ne pas avoir fait tous les efforts possibles pour utiliser la piste. »

« Mais si nous considérons qu'un pilote a dépassé la piste à cet endroit pour des raisons hors de son contrôle, comme un passage hors de la piste, cela ne sera pas compté dans son total dans la séance. »

Whiting ne veut pas suivre l'avis du groupe stratégique

Charlie Whiting n'a clairement pas la volonté de suivre l'avis du groupe stratégique. Il reste inflexible sur les limites de la piste et il va les surveiller strictement.

« Certains ont proposé d'adopter une approche totalement assouplie sur les limites de la piste, » a précisé Whiting à Motorsport.com. « Mais j'ai senti que c'était inapproprié. Je pense que nous devons continuer ce que nous faisons. »

A Budapest, des capteurs ont été placés sur les vibreurs des virages 4 et 11, pour enregistrer les passages hors de la piste. Ce week-end, Whiting reste très attentif au premier virage, le plus propice aux débordements sur ce circuit.

« Ici, je pense que nous sommes dans une situation similaire à la Hongrie, avec les virages 4 et 11 en Hongrie, le virage 1 ici, » confirme-t-il. « C'est le même genre de chose, nous avons vu 93 voitures sortir à cet endroit (dans la première séance). »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 29 juillet 2016 à 17:04 zarquos dit : Je ne pense pas que les pilotes élargissent leur trajectoire pour se payer la tête de la direction de course, c'est juste une facilité offerte par le circuit lui-même. A partir de là surveiller et taper sur les doigts des pilotes pourquoi pas, du moment qu'ils sont prévenus. Sinon il suffit de mettre en place quelque chose qui fera perdre du temps au pilote. Dans l'état actuel des choses chaque pilote dispose de 3 jokers, ça fait très jeu vidéo. A quand un "mode turbo" (en plus du DRS), de l'huile à utiliser sur un concurrent, ... :oP