Publié le 17/08/2016 à 11:05

F1 - Le point à mi-saison: Red Bull

F1 - Le point sur Red Bull à mi-saison

Durant la pause estivale, sportauto.fr fait le point sur les performances des équipes et des pilotes. Au programme du jour: Red Bull, 2ème du championnat.

Red Bull affichait des objectifs très modestes au début de l'année, en s'attendant même à être derrière Toro Rosso dans les premières courses. Le châssis est très bon et l'équipe a finalement vite été performante, surtout après les nouveautés apparues sur le groupe propulseur Renault à Monaco.

Elle a été la seule à battre Mercedes, avec la victoire de Max Verstappen à Barcelone, suite à l'accrochage entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. La promotion du Néerlandais a été un très bon choix de Red Bull. A Monaco, Daniel Ricciardo aurait probablement gagné aussi sans une erreur dans les stands.

Au championnat, la progression de Red Bull est nette. L'équipe a pris un net avantage sur Williams et elle est passée devant Ferrari à Hockenheim, dans la lutte pour la deuxième place. Elle a en revanche du mal à menacer réellement Mercedes mais certains circuits, comme Singapour, pourrait lui sourire dans la dernière partie de la saison.

Daniel Ricciardo - 3ème - 133 points

Daniel Ricciardo a réalisé un très bon début de saison. Il aurait pu faire encore mieux sans des erreurs de Red Bull. Une mauvaise stratégie à Barcelone et des pneus pas encore prêts pour son dernier arrêt à Monaco l'ont privé de deux victoires.

L'Australien est quand même le plus proche rival des pilotes Mercedes au championnat. Sa présence dans l'équipe la saison prochaine est assurée.

Max Verstappen - 6ème - 115 points

En début de saison, Max Verstappen était chez Toro Rosso, prêt à prouver à Red Bull qu'il méritait une promotion. Elle est arrivée plus tôt que prévu, à Barcelone, quand il a échangé sa place avec Daniil Kvyat. La méthode a été critiquée mais sur le plan sportif, le choix était le bon. Dès sa première course pour l'équipe, il est devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire.

Verstappen représente l'avenir de Red Bull. Ses manoeuvres en piste, pour se défendre face à Kimi Räikkönen à Budapest et face à Nico Rosberg à Hockenheim, lui ont cependant valu des critiques de ses rivaux. Il n'a reçu aucune pénalité.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 22 août 2016 à 09:33 riccardo74 dit : champion du monde 2017 avec un moteur français.