F1 - Gutierrez déçu par les critiques de Wolff

F1 - Gutierrez répond à Wolff

Esteban Gutierrez a été critiqué par Toto Wolff pour le temps qu'il a mis à laisser passer Nico Rosberg à Singapour. Il n'a pas aimé ces commentaires.

Esteban Gutierrez a encore été critiqué pour le temps qu'il met à s'effacer devant les leaders à Singapour. Mercedes a estimée que le pilote Haas a interféré dans la lutte entre Nico Rosberg et Daniel Ricciardo.

« Nous avons eu une situation très malheureuse avec (Felipe) Massa et (Esteban) Gutierrez qui se battaient pour une place, » a expliqué Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, au site officiel de la F1. « Ce qui est intéressant, c'est que Gutierrez fait la même chose pour tout le monde, parce qu'il n'aide personne à doubler ! »

« Sincèrement, il y a une lutte pour la victoire et on a un mec qui assure et qui interfère dans la course. Et c'est toujours le même. Nous hurlions avec Charlie (Whiting, le directeur de course), Felipe s'est écarté mais Esteban, qui est un garçon charmant, a continué à assurer et il profitait de l'écart qu'il avait creusé sur Felipe. »

Esteban Gutierrez n'a pas apprécié le ton ironique de Toto Wolff sur son pilotage. Il aurait préféré qu'il vienne lui exprimer ses critiques en privé.

« Je suis très déçu d'entendre ces commentaires, » a déclaré le Mexicain à Autosport. « Se moquer de moi en public n'est pas une façon honnête de faire les choses. »

« Il aurait facilement pu venir me voir et me parler face à face, et pas dans mon dos (et) en public. S'il a quelque chose à dire, il peut venir me voir et en parler. »

Les incidents se sont répêtés

Les critiques sur le comportement d'Esteban Gutierrez devant d'autres pilotes sont nombreuses depuis quelques courses. A Budapest, il a reçu une pénalité de cinq secondes pour avoir tardé à s'effacer devant Lewis Hamilton. En le doublant, le triple champion du monde lui a fait un doigt d'honneur, un geste que Gutierrez avait déjà jugé inapproprié.

A Hockenheim, Daniel Ricciardo a déploré le temps passer par Esteban Gutierrez à respecter les drapeaux bleus. A Spa, il a été pénalisé de cinq places pour avoir été au ralenti à la sortie de l'Eau Rouge dans la dernière séance d'essais, alors que Pascal Wehrlein arrivait. Pour l'incident de Singapour, Haas défend son pilote.

« C'est un peu un punching ball en ce moment, » a assuré Günther Steiner, le patron de Haas, à d'Autosport. « Mais je pense qu'il a été plutôt bon, très sportif. Il se battait face à Massa donc pourquoi devrait-t-il s'écarter ? On s'écarte quand il le faut. »

Pour Gutierrez, le seul élément qui compte est qu'il n'a pas été pénalisé: « J'ai fait une erreur à Budapest, et j'ai été pénalisé, même si je n'ai eu une pénalité que parce que Lewis s'est plaint, » estime-t-il. « Mais je n'ai pas été pénalisé à Singapour. Je faisais ma course. Je me battais aussi, donc je continuerai comme ça. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 22 septembre 2016 à 21:29 FanF1 dit : Comme verstapen

mercredi 21 septembre 2016 à 23:49 FanF1 dit : Son problème : il se croit trop souvent seul sur le circuit...

mercredi 21 septembre 2016 à 19:02 Guillaume62210 dit : Mercedes se permet de critiqué une personne qui fait sa cource puffff c'est abusé