F1 - La règle du double drapeau jaune évolue

F1 - La FIA encadre le double drapeau jaune

Un pilote devra désormais abandonner son tour s'il voit un double drapeau jaune, surtout en qualifications. Le règlement sur le drapeau jaune est clarifié.

La règle du double drapeau jaune a fait polémique cette année. A Budapest, Nico Rosberg a gardé son temps en qualifications malgré un double drapeau jaune dans son meilleur tour. A Singapour, Sergio Pérez a été pénalisé pour ne pas l'avoir respecté.

Le Code Sportif International précise qu'en cas de double drapeau jaune, le pilote doit être prêt à s'arrêter ou à changer de direction, puisqu'il y a un danger en piste. Une définition floue qui laissait aux commissaires décider si le pilote avait suffisamment ralenti, mais qui pouvait aussi faire naître des contestations.

Pour clarifier la situation, la FIA a prévenu les équipes que désormais, un pilote devra abandonner son tour dès qu'il verra un double drapeau jaune.

« Pour s'assurer que les commissaires soient sûrs qu'un pilote a respecté ce règlement, il doit être clair que (le pilote) n'a pas tenté de faire un chrono significatif, en pratique cela signifie que le pilote doit abandonner le tour (cela ne veut pas nécessairement dire qu'il doit rentrer aux stands puisque la piste pourrait être dégagée au tour suivant), » précise Charlie Whiting, le directeur de course, dans une note adressée aux équipes.

La FIA précise le règlement sur les drapeaux jaunes

La FIA a également précisé ce qu'elle considère être un ralentissement suffisant en cas de simple drapeau jaune, une situation dans laquelle le pilote peut continuer à attaquer tout en restant prudent.

« Le pilote doit réduire sa vitesse et être prêt à changer de direction (avec un simple drapeau jaune), » rappelle Charlie Whiting. « Il doit être clair que le pilote a réduit sa vitesse, et, pour que ce soit clair, nous nous attendons à ce que le pilote ait freiné plus tôt et/ou qu'il ait visuellement réduit sa vitesse dans le secteur de commissaire concerné. »

A Singapour, Sergio Pérez avait doublé Esteban Gutierrez, qui était au ralenti, sous drapeau jaune. La FIA précise que c'est interdit, sauf si le pilote doublé a un problème : « Les pilotes ne doivent pas doubler de voitures dans un secteur avec un simple drapeau jaune agité, sauf s'il est clair qu'une voiture ralentit avec un problème totalement évident, par exemple des dégâts évidents après un accident ou un pneu crevé, » souligne Whiting.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

dimanche 02 octobre 2016 à 11:54 Raoh dit : Les regles c'est drapeau rouge ;-)

dimanche 02 octobre 2016 à 01:47 Archisocial dit : Drapeau jaune, ce n'est pas quand Verstappen fait des vagues?...

samedi 01 octobre 2016 à 22:01 Jean Fume dit : 1 drapeau jaune: lapin sur la piste, 2 drapeaux jaunes: sanglier sur la piste et 3 drapeaux jaunes pour un hippopotame. C'est simple!

samedi 01 octobre 2016 à 20:56 avocado dit : Voilà qui a le mérite d'être clair car le paradoxe jusqu'à présent c'était de pouvoir établir un chrono alors que la piste n’était pas sécurisée à 100%.