Publié le 26/10/2016 à 16:50

24H du Mans - Audi quitte l'endurance

24H du Mans - Audi anonce son départ

Audi a annoncé son départ du WEC, et donc des 24 Heures du Mans, à la fin de l'année. Le constructeur va se concentrer sur la Formule E.

Audi ne reviendra pas aux 24 Heures du Mans. Depuis plusieurs semaines, le départ du constructeur du WEC, et donc des 24 Heures du Mans était évoqué, il est désormais officiel. La marque paie la concurrence avec Porsche, qui a aussi des liens avec le groupe Volkswagen, et les conséquences de l'affaire Volkswagen il y a un an.

Les deux équipes avaient déjà dû réduire leur budget cette année. Porsche et Audi n'avaient plus que deux prototypes aux 24 Heures du Mans, un de moins que les saisons précédentes. Après le scandale de l'an dernier, le groupe Volkwagen n'a visiblement la volonté de promouvoir la technologie diesel, celle utilisée par Audi en endurance, et c'est donc cette marque, présente depuis 1999 au Mans, qui doit mettre fin à son programme.

« Après 18 années exceptionnelles dans les prototypes, c'est évidemment extrêmement dur de partir, » admet le Dr. Wolfgang Ullrich, patron d'Audi Motorsport. « Audi Sport Team Joest a défini les contours du WEC durant cette période, plus que toute autre équipe. »

« Je tiens à exprimer mes remerciements à notre équipes, à Reinhold Joest et son équipe, aux pilotes, partenaires et sponsors pour cette coopération extrêmement réussie. Ca a été une belle période ! »

Audi a décroché 13 succès en 18 participations aux 24 Heures du Mans. Le constructeur a été le premier à s'imposer avec un moteur diesel, en 2006, puis avec un moteur hybride, en 2012.

Audi mise désormais sur la Formule E

La fin de l'implication en endurance n'est pas synonyme d'une fin de l'engagement d'Audi en sport automobile. Le constructeur a récemment renforcé son implication en Formule E, avec Team Abt Schaeffler Audi Sport, et rien ne va changer pour le programme en DTM.

La Formule E est désormais un enjeu économique capital pour Audi, qui souhaite maintenant profiter du sport automobile pour promouvoir ses moteurs électriques.

« Nous allons faire la course pour l'avenir, avec des moteurs électriques, » précise Rupert Stadler, le Président du conseil d'administration d'Audi. « Vu que nos voitures de route sont de plus en plus électriques, nos voitures de course, en tant que fers de lance technologiques d'Audi, doivent l'être de plus en plus également. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)9

vendredi 28 octobre 2016 à 16:29 Juju dit : Tu as parfaitement raison, yaya, au temps pour moi. Je suis bien content que Peugeot de l'ère du HDI-FAP se soit retiré aussi, ça fait deux diésélistes en moins.

jeudi 27 octobre 2016 à 11:04 yaya dit : Audi au Mans, c'est 5 victoires en diesel, 3 victoires en diesel hybride mais aussi 5 victoires avec une motorisation essence. Audi ne fait pas que du diesel donc. Mais ils ont eut le mérite de courir en apportant de nouvelles solutions dont le diesel et les premiers à gagner avec une hybride. Bizarrement personne ne reproche à Peugeot d'avoir aussi gagné avec un diesel (mais après la bataille) ! En compétition il n'y a pas de snobisme technologique, seule la meilleure solution finit par l'emporter.

jeudi 27 octobre 2016 à 10:30 Juju dit : Le départ d'un acteur majeur du diesel en sport auto, j'y vois une très bonne nouvelle, pour ma part.

mercredi 26 octobre 2016 à 21:23 AB. dit : La fin d'une grande époque. En esperant que ce départ n'affecte pas trop la croissance du championnat ...

mercredi 26 octobre 2016 à 20:03 Tom dit : Parfait! Sage décision!

mercredi 26 octobre 2016 à 19:59 avocado dit : Dommage de voir Audi quitter ce championnat quant on constate ce que cette technologie hybride peut apporter en terme d'efficience et de performance (effectivement peut-être l'effet mazout de VW) face aux propulsions thermiques mais voilà les règles du marketing sont la dure réalité et les regards se tournent maintenant vers la formule E où de grands constructeurs s'y affrontent déjà par le biais d'écuries privées avec des coûts nettement plus raisonnables.

mercredi 26 octobre 2016 à 19:06 Lemansfan03Le vrai dit : C'est dommage qu'il parte mais il fallait s'y attendre... Après le "scandale" Volkswagen avec le diesel VAG ne peut plus suivre financièrement et ils ne veulent plus promouvoir le diesel. Le WEC devient de plus en plus grand et au lieu d'attiré d'autre constructeurs en LMP1 il viennent d'en perdre un ! En tout cas bravo a eux, a leur succès et a ce qu'ils ont apporté a l'endurance, j'ai toujours connu l'endurance avec Audi ça va me faire bizarre qu'ils ne soit plus là. L'ère Audi retera a jamais une époque clé de l'endurance.

mercredi 26 octobre 2016 à 18:17 yaya dit : Triste nouvelle. Rare sont les groupes qui auraient accepté de dépenser autant d'argent pour une concurrence interne entre Porsche et Audi pour un seul vainqueur à l'arrivée. La décision est logique mais fort dommage. Le championnat WEC est certainement le plus intéressant actuellement et la diversité des solutions techniques était passionnante. Beau palmarès en tout cas. Reste à espérer que d'autres constructeurs vont venir en LMP1. Si seul Toyota rivalise avec Porsche alors ce championnat est mort. le LMP2 et GT c'est sympa, mais rien à voir. Il suffit de voir les accélérations d'une LMP1, Audi en particulier, pour se rendre compte des performances. Croisons les doigts.

mercredi 26 octobre 2016 à 17:34 leon dit : Ferait on la sieste chez totoplus car 5 heures de retard sur autohebdo et autosport pour poster cette annonce , ça fait totoplus et non sportauto .