Publié le 21/11/2016 à 14:44

F1 - Sepang ne renouvellera pas son contrat

F1 - La Malaisie ne restera pas après 2018

Le Grand Prix de Malaisie ne sera plus au calendrier de la Formule 1 après la saison 2018. L'intérêt pour la course est en baisse depuis quelques années.

Sepang hésitait à maintenir sa course en Formule 1 au terme de son contrat, qui se termine après l'édition 2018. La Malaisie a décidé de ne pas le renouveler. La F1 se rendra donc à Sepang pour la dernière fois en 2018.

« L'accord actuel porte sur la période 2016-2018, » a déclaré Datuk Seri Nazri Aziz, le ministre du Tourisme et de la Culture de la Malaisie, au New Straits Times. « Donc quand il prendra fin, il n'y aura plus (de F1 en Malaisie). »

« L'affluence pour la F1 est en baisse et il y a moins d'intérêt maintenant. Nous dépensons 300 millions de RM (63,8 millions d'euros) par an (pour la course). »

Le Grand Prix de Singapour, situé dans la même région du monde, pourrait également ne pas être renouvelé après la course de 2017.

La F1 intéresse moins le pays

La Malaisie est présente au calendrier depuis 1999. Elle a été le deuxième pays asiatique à accueillir la F1, après le Japon. Depuis, la Chine, Singapour, la Corée, et l'Inde ont aussi eu leurs courses et même si les deux derniers pays ne sont plus présents, la Malaisie sort beaucoup moins du lot.

« Maintenant, il y a beaucoup d'autres endroits (en Asie), » a écrit Kairy Jamuluddin, le ministre de la Jeunesse et des Sports de la Malaisie, sur Twitter. « Il n'y a pas d'avantage à avoir été le premier, ce n'est plus inédit. »

Pour la saison prochaine, trois courses sont menacées, à Montréal, Hockenheim et Interlagos. La première devrait rester mais rien n'est sûr pour les deux autres, surtout Hockenheim, qui n'a pas le budget nécessaire.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)11

mardi 22 novembre 2016 à 13:20 razmo971 dit : Bonjour, pour qu'une course devienne mythique, il faut du temps. Le Mans, Spa, Monza et les autres n'ont pas eu cette aura en deux ou trois courses, de plus la "culture automobile" en Europe est lié à une période ou la voiture était aimée voir vénérée. Je pense que si l'Europe devait construire de nouvelles pistes, ces dernières auraient (peut-être) du mal à suscité autant de passion. Les temps changent et les passions aussi. La voiture et son univers ne passionne plus autant. De mon côté, j'ai la chance d'avoir des enfants qui suivent les courses à mes côtés, de la F1 aux WRC en passant par le DTM, le WTCC ou le TCR, en plus je ne suis pas contre l'évolution avec les courses de FE et trophée Andros catégorie électrique. Donc, je transmets cette passion, mais je sais que chez certains, les enfants ne vibrent pas pour ce monde. PS : ce n'est que mon avis sur le fait que cette culture est moins forte que par le passé.

lundi 21 novembre 2016 à 22:27 Oui. dit : Perso j'ai jamais aimé ce tracé, tout comme Singapour. Pourtant je l'ai retenu très vite, comme Singapour. Mais il n'a pas d'âme pour moi. Les classes moyennes qui crèvent de fin, c'est de moins en moins vrai. Le pays s'occidentalise comme tous les autres pays d'Asie. Par contre il reste effectivement une forte part de mal nourris/logés. Même si la tendance est à l'homogénéisation démographique, les inégalités restent présentes. Ces pays se sont laissés tenter à investir dans la F1 car ils y ont vu un sport moderne, exactement l'image qu'ils veulent donner de leur pays. Je kifferais aussi revoir un GP de France, mais je ne me fais aucune illusion, Fion ou pas. À moins que les coups ne diminuent, il y aura pas moyen je craint. Et puis l'anti voiturisme ambiant ne ferait qu'entacher la médiatisation de l'événement. Ce qui est considéré comme un sport moderne et novateur dans d'autres pays et considéré comme une discipline polluante, mysogine et ringarde chez nous. Triste monde.

lundi 21 novembre 2016 à 21:17 zut ! dit : Certaines "déroutes" ont des goûts de bonne nouvelle !!!! Le long temps fait culture. Et La culture met du temps à se transmettre Et à s'approprier. La F1 est fondamentalement européenne. Sans doute s'ouvrira t elle au monde. Et tant mieux. Mais en prenant le temps. Pas avec un argentier imposant 5 ou 6 GP sans histoire et sans âme, dans des pays sans culture de la F1, loin, très très loin d'une passion populaire et partagée...

lundi 21 novembre 2016 à 20:16 jpo dit : Et de deux! avec Singapour, Quand ils voient ce que leur demande la FOM et ce que ça rapporte, ils arrêtent les frais. Peut-être que les prix des GP deviendront plus raisonnable.

lundi 21 novembre 2016 à 19:24 avocado dit : Budgets trop élevés, spectacle trop souvent peu attractif, manque de compétitivité entre les équipes usines et privées, ajoutez à cela une gestion catastrophique des règlements (techniques et sportifs) tous les ingrédients sont réunis pour mettre cette discipline à terre. Quand à un gp en France arrêtons de réver ! F.Fillon avait bien tenté effectivement de remettre un programme sur pied ,dans le précédent mandat présidentiel, mais devant le déluge d'obligations qu'il devait remplir notamment au niveau environnemental et la fureur des lobbies anti-automobile la commission avait cédé.

lundi 21 novembre 2016 à 18:49 cockernoir dit : Tant mieux si la F1 se recentre en Europe , les horaires seront plus à notre convenance.

lundi 21 novembre 2016 à 18:26 amotorsport dit : vive le retour en europe patrie mère de la f1. les nouveaux riches de l'autre bout du monde ne connaissent rien à ce vénérable sport et les populations locales ont à peine de quoi manger. Aucun intérêt de délocaliser la f1 là bas. Par contre si Fillon confirme sa bonne forme on pourrait voir le retour du GP de France. Il s'est deja bcp investi ppur récupérer un GP en france.

lundi 21 novembre 2016 à 17:53 Alain dit : Ah, la belle perspective qui consisterait à ajouter aux classiques européens actuels, tels que Spa, Monaco, Silverstone, Monza, Zeltweg et un GP d'Allemagne, un retour en France (Ricard de préférence), et pourquoi pas sur d'autres beaux circuits tels qu'Estoril, Zandvoort voire Istanbul. Les circuits et GP exotiques, c'est bien un moment, puis tout le monde s'en lasse, y compris eux-mêmes, faute de culture F1/sport automobile

lundi 21 novembre 2016 à 17:53 Juju dit : Complètement d'accord. Qu'on se débarrasse de ces Grands Prix artificiels sans aucune âme ni aucune attache historique avec la F1 et qu'on retourne sur des circuits de légende, Spa, Monza, Hockeneim, Nürburgring, Zandvoort, spa, Zolder, Estoril, Jerez, Imola, ce n'est pas ça qui manque!

lundi 21 novembre 2016 à 16:41 totuo2002 dit : +1fisico, si berni ne trouve plus de gp, les prix pourraient aller à la baisse et ré-intéresser les pays européens.

lundi 21 novembre 2016 à 14:58 fisico04 dit : ça laisse de la place à un retour du GP de france