F1 - Button: « Un nouveau départ »

F1 - Button retient le meilleur

Jenson Button s'apprête an vivre un week-end émouvant à Yas Marina, probablement son dernier en F1. Il retient avant tout le meilleur.

Jenson Button va peut-être disputer la dernière course de sa carrière ce week-end à Yas Marina. Il ne quitte pas McLaren mais il ne sera plus titulaire l'an prochain, et un retour en 2018 est possible, bien que peu probable. Button a tout connu en F1, le titre comme des saisons difficiles. Il est passé par toutes les émotions en très peu de temps. En 2008, quand Honda a quitté la F1, il s'est retrouvé sans volant mais quelques semaines plus tard, à Melbourne en 2009, il s'imposait avec l'équipe devenue Brawn GP au dernier moment, et il filait vers le titre. Il veut surtout retenir le meilleur.

« Evidemment, toute carrière est faite de hauts et de bas, » explique le champion du monde 2009 sur le site officiel de la F1. « J'ai toujours préféré avoir de gros hauts et de gros bats plutôt qu'une carrière stagnante, et c'est ce que j'ai eu ! (rires) J'ai vraiment eu des hauts et des bas. Et je me rappelle très bien des hauts, et comme tout être humain j'essaie d'oublier les bas. »

« Je me rappelle d'avoir passé la ligne d'arrivée au Brésil en gagnant le championnat du monde, je me rappelle aussi de la première fois que j'ai piloté une Formule 1, c'est une chose qu'on n'oublie jamais parce que c'est très spécial. C'était en 1999 et c'était une McLaren. A Silverstone. C'était le prix pour avoir remporté le championnat de Formule Ford britannique et donc la récompense pour le jeune pilote. Je n'avais pas le droit de faire beaucoup de tours, mais je me suis dit "Hey, c'est fun", et "C'est pour moi". »

« Mes premiers vrais essais étaient avec Prost. C'était à Barcelone et quand je suis revenu sur la ligne d'arrivée, j'avais un énorme sourire au visage. Donc beaucoup de bons souvenirs, mais je les garde tous pour mon livre ! »

John Button a eu un rôle important

John Button, disparu il y a près de trois ans, a eu un rôle très important dans la carrière de son fils. Il était pilote de rallycross et c'est là que Jenson Button a découvert la course. John Button est ensuite devenu une figure du paddock, présent sur la quasi-totalité des courses.

« Mon père a évidemment joué un rôle significatif dans ma carrière, » explique Jenson Button. « Il a été la raison derrière mes débuts dans la course. Il a roulé en rallycross et j'adorais le voir. J'adorais l'odeur de la gomme, et le bruit. Je n'avais que cinq ou six ans. »

« Quand j'ai eu sept ans, il m'a acheté un kart. Donc je peux vraiment dire qu'il m'a beaucoup inspiré. »

« Quand je roulais, j'aimais vraiment l'attention qu'on reçoit sur le podium, et j'adorais gagner et voir à quel point mon trophée était plus gros que les autres ! Nous sommes tous là pour "botter les fesses de quelqu'un" ! (rires). Gagner m'a évidemment aidé à faire décoller ma carrière, à pouvoir passer à de meilleures voitures et à des catégories plus sérieuses, jusqu'à mon arrivée en F1. »

« A ce stade, ma carrière était gérée par un groupe autour de David Robertson, pour qui j'ai eu du respect jusqu'à son décès, même si nous nous sommes séparés bien avant. »

Yas Marina sera problème la dernière course de sa carrière en F1. Il se prépare à des adieux émouvants : « Le week-end d'Abou Dhabi sera vraiment émouvant, » estime Button. « Les dernières années ont été assez difficiles sans mon père. Donc oui, ma dernière course sera difficile, mais ma mère sera là, une de mes sœurs et beaucoup d'amis aussi. Donc ça sera un week-end spécial. Ce ne sera pas la fin, ce sera un nouveau départ. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found