F1 - Le Paul Ricard envisage de chauffer sa piste

F1 - Le Paul Ricard pourrait chauffer sa piste pour des essais

Le circuit Paul Ricard espère organiser des séances d'essais pour la F1 à partir de 2018. Pour attirer les équipes, le circuit envisage de chauffer sa piste.

Le Paul Ricard poursuit son offensive sur la F1. Il accueillera à nouveau le Grand Prix de France à partir de 2018 et plusieurs séances d'essais de pneus s'y sont déroulées cette année. En 2018, le circuit espère aussi accueillir les essais privés en début de saison.

« Pour 2018, la sélection n'est pas encore ouverte, mais on imagine tout à fait que les essais de début de saison soient faits ici, sur un nouveau circuit, qui convient parfaitement au développement, » a déclaré Stéphane Clair, le directeur du circuit, à Motorsport.com.

Deux critères son primordiaux pour les équipes : que la piste permette des essais aérodynamiques, une chose faisable au Paul Ricard avec la modularité des tracés, mais aussi que les conditions climatiques soient bonnes, notamment pour les essais de pneus. L'Espagne a souvent été privilégiée pour cet aspect et certaines équipes voulaient faire des essais à Sakhir en 2017, une proposition refusée en raison du coûteux déplacement. Le Paul Ricard a une idée pour sortir du lot : chauffer sa piste.

« On envisage en ce moment de chauffer (la piste) de manière à ce que l'on garantisse une température au sol qui permette des tests avec un usage parfait des pneumatiques, » précise Stéphane Clair. « C'est ce qui a parfois manqué lors des essais de début de saison sur certains circuits européens. »

« C'est un système qui serait utilisable en permanence mais qui vise à augmenter la température de piste, donc plutôt utilisable l'hiver. »

Plusieurs changements sont prévus

Le Paul Ricard va se moderniser avant l'arrivée du Grand Prix de France. La piste va être resurfacée dans un an, une initiative prévue avant la fin des négociations pour le retour de la course.

De nombreuses configurations de tracés sont possibles au Paul Ricard. La version de 5,842km, avec la chicane nord dans la ligne droite du Mistral, sera utilisée. Une version plus courte a été utilisée pour les essais.

- Le GP de France sera sur une chaîne gratuite

Pour les prochaines années, Christian Estrosi, Président du conseil régional de PACA, très impliqué dans le retour de la course, a promis que les accès au circuits seront améliorés.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

samedi 24 décembre 2016 à 09:54 tof dit : l idée parait ridicule, mais faudrait expliquer la technique avant de critiquer

mercredi 21 décembre 2016 à 18:03 casino dit : C est assez aberrant au moment où on parle des coûts liés à l énergie .... Il faut savoir ce qui ils veulent vraiment !!!!

mercredi 21 décembre 2016 à 09:40 'Marie.Chantal dit : la quantité d'énergie la F1 elle s'en tape c'est le circuit qui paie en réalité les impôts de la région qui organise le gp .pas grave estori est là

mercredi 21 décembre 2016 à 08:42 jpo dit : ça me paraît improbable, je ne suis pas spécialiste mais la quantité d’énergie nécessaire doit être phénoménale

mardi 20 décembre 2016 à 22:44 simca r2 dit : Super piste chauffée. . , maintenant il faut penser a couvrir .Pauvre F1 .je vais ressortir mon circuit24 ça au moins c'est du sport

mardi 20 décembre 2016 à 22:20 simca r2 dit : Et pourquoi pas la couvrir. Putain la F1 ça devient vraiment n'importe quoi