F1 - Haas: Le bilan de la saison

F1 - Le bilan de la saison de Haas

En cette fin d'année, Sport Auto fait le bilan pour toutes les équipes et tous les pilotes en F1. Haas a réalisé des débuts impressionnants.

Haas a dépassé toutes les attentes pour ses débuts. L'équipe a adopté un modèle inédit : son siège est à Charlotte, aux Etats-Unis, son usine est à Banbury, en Angleterre, et le développement se fait surtout chez Dallara et Ferrari en Italie. Haas achète le maximum de pièces possible à Ferrari, ce qui évite des coûts de développement et des soucis de fiabilité. Le modèle de Haas a fonctionné et l'équipe s'est immédiatement invitée en milieu de classement, ce que Virgin/Marussia, Lotus/Caterham et HRT, les dernières équipes à avoir fait leurs débuts en 2010, n'avaient pas réussi.

Romain Grosjean a débuté la saison avec une sixième place à Melbourne et une cinquième à Sakhir. Haas est ensuite rentrée dans le rang, pour terminer à la huitième place, et l'équipe a connu des soucis de jeunesse compréhensibles, que ce soit dans l'exploitation de la monoplace, en ayant des casses d'aileron avant, déjà vues en essais privés, ou avec des problèmes de freins à répétition. Le passage des freins de Brembo à ceux de Carbone Industrie à Interlagos semble avoir été bénéfique.

Haas devra confirmer son nouveau statut en 2017. L'expérience prise cette année sera bénéfique mais il reste à savoir si des progrès sont possibles avec ce modèle différent des autres équipes. Kevin Magnussen va remplacer Esteban Gutierrez aux côtés de Romain Grosjean, en apportant l'expérience prise chez McLaren et Renault.

Romain Grosjean - 13ème - 29 points

Romain Grosjean a été critiqué pour son choix de rejoindre Haas, une équipe débutante, alors qu'il aurait pu rester chez Renault, même si le retour du constructeur français était encore incertain lorsqu'il s'est décidé. Dès les premières courses, il a prouvé que son choix était le bon, en marquant des points alors que les Renault étaient distancées. A plus long terme, Renault devrait prendre l'avantage sur Haas, mais à désormais 30 ans, Grosjean peut difficilement se permettre d'attendre.

Le Franco-Suisse a été le leader de l'équipe, en marquant la totalité de ses points. La fin de saison a été plus difficile. Il a montré un certainement agacement, surtout après sa casse de frein à l'arrière-gauche à Sepang. Il a eu des soucis à répétition et il n'a même pas pu prendre le départ à Singapour. Il a brillé le samedi à Interlagos, en entrant en Q3, mais il a déçu le dimanche, avec un accident dès le tour de mise en grille.

Esteban Gutierrez - 21ème - 0 point

Esteban Gutierrez a pu faire son retour en F1 cette année, une chance dont peu de pilotes disposent, en bénéficiant des liens entre Haas et Ferrari, dont il était le troisième pilote en 2015, et de ses sponsors.

Le Mexicain a vécu une saison difficile, sans aucun point marqué, mais il méritait mieux puisqu'il a terminé cinq fois 11ème, plus qu'aucun autre pilote. Haas espérait visiblement mieux puisqu'il sera remplacé par Kevin Magnussen l'an prochain.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

jeudi 29 décembre 2016 à 16:25 joedimajo dit : je parle de renault bien sur

jeudi 29 décembre 2016 à 16:25 joedimajo dit : HAAS SO T TRÈS MALIN c eu qui font les réglages des machine d usinage donc indirectement il récupère des données clés lié au pièces elle même il ont fais mieux que dzs équipe qui connaissait deja le monde la F1 je dis chapeau bas il ont fais mieux que renault mais on ne peut leur en vouloir il sont arrivés avec une châssis vieux de 2 ans sans développement et avec un pu qui in du adapté en 3 mois on ne peux pas leur en vouloir maintenant si il font rien en 2017 la je serai le 1er a leur casser du sucre sur le dos....

jeudi 29 décembre 2016 à 11:53 LLM 01 dit : Effectivement Haas ne pourra jamais exploiter les pièces comme Ferrari le fait. D'ailleurs du propre aveu de Rob Taylor, designer en chef de l'équipe: "Nous recevons beaucoup d’informations de la part de Ferrari mais ils ne nous les donnent qu’au tout dernier moment. Ainsi, nous ne savons réellement à quoi nous attendre des pièces que nous leur achetons que très tardivement. Nous n’avons pas une bonne visibilité de ce que nous allons recevoir." Ainsi ce genre de modèle qui consiste à acheter au maximum à Ferrari a aussi ses inconvénients. ET DONC il faut attendre les prochaines saisons pour voir si ce modèle permet vraiment de faire mieux. Et je n'ai rien dit de plus ni été agressif...

mercredi 28 décembre 2016 à 22:33 joedimajo dit : citoyen c pour ca que ta femme viens me voir tout les week end........

mercredi 28 décembre 2016 à 22:32 joedimajo dit : Desolé coco mais il ont les même pièces haas est un spécialiste de l usinage de précision et jusqu'à maintenant Ferrari fabrique des voiture avec......des machine de précision.... c un accord il sont en partenariat demain si tu me vend de la merde j en ferai autant après Ferrari c que haas ne pourras jamais exploiter les pièces comme elle le fais elle cqfd ou ta besoin d un dessin

mercredi 28 décembre 2016 à 00:35 LLM 01 dit : "Kevin Magnussen va remplacer Esteban OCON" ??? Hum hum... Sinon c'est clair que les débuts sont encourageants mais à long terme Haas va devoir développer les pièces elle-même car une "Ferrari bis" n'égalera jamais une Ferrari et plus que jamais, on voit que les écuries d'usine dominent le championnat, loin devant les écuries privées.

poool/views/script not found