AMG a 50 ans ! Découvrez l'histoire du préparateur

Histoire : AMG, le préparateur attitré de Mercedes, célèbre ses 50 ans en 2017

AMG, préparateur maison de Mercedes, fête ses 50 ans en 2017. Voici les moments fort de son histoire, de sa naissance à son arrivée en F1.

C'est en 1967 que les Allemands Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher fondèrent leur atelier de conception de moteurs de course à Burgstall. Ils donnèrent à leur société les initiales de leurs noms de familles, auxquelles ils ajoutèrent celle de Grossaspach, ville natale d'Aufrecht. Ainsi naquit AMG.

Le préparateur se fit remarquer dès 1971 avec la victoire de catégorie de la Mercedes AMG 300 SEL 6.8 aux 24H de Spa-Francorchamps, arrivée deuxième au classement général. C'est en 1976 qu'AMG s'installa à Affalterbach. La firme assit dans les années suivantes sa réputation de préparateur Mercedes, aussi bien pour les circuits que pour la route.

L'intégration à Mercedes

La collaboration officielle entre Mercedes et AMG débuta en 1990 et donna naissance trois ans plus tard à la Mercedes C 36 AMG, dont le suffixe indique les origines. En 1999, la petite société fut acquise à hauteur de 51% par le groupe d'alors Daimler-Chrysler. C'est en 2005 qu'AMG fut entièrement intégré à Daimler.

AMG commercialisa en 2009 le premier véhicule conçu entièrement en interne, la supercar Mercedes SLS AMG. Depuis 2014 et le lancement de l'actuelle C 63, les voitures du préparateur sortent sous la marque Mercedes-AMG. La Mercedes-AMG GT a pris la relève de la SLS la même année, vient d'être légèrement restylée et se voit déclinée en une version C coupé lancée avec une série spéciale Edition 50 pour l'anniversaire de la marque. Découvrez la rétrospective vidéo !

Un développement qui s'accélère

Fidèle à sa philosophie "un homme, un moteur", AMG produit désormais ses V8 à son QG d'Affalterbach, ses V12 à Mannheim et ses quatre-cylindres en ligne à Kölleda.

La société emploie environ 1.500 personnes. Grâce notamment au lancement de la GT en 2014 et de la gamme Mercedes "43", des modèles de grande série retravaillés pour se situer entre les voitures standard et celles équipées de moteurs AMG (45, 63, 65), elle a vu ses ventes augmenter de 44,1% entre 2015 et 2016. L'année dernière, AMG a vendu 99.235 véhicules avec pour marchés principaux les Etats-Unis, l'Allemagne et la Chine.

Une hypercar à moteur de F1

Engagé en compétition dans plusieurs disciplines, AMG entretient des liens étroits avec la Formule 1. La Mercedes C 36 AMG devint en 1997 la première voiture de sécurité officielle de l'ensemble du championnat, après avoir débuté l'année précédente. Le partenariat avec Mercedes se poursuit toujours. Depuis 2014, les F1 de la marque à l'étoile dominent la compétition de la tête et des épaules.

Pour ses 50 ans, Mercedes-AMG présentera, probablement en septembre prochain au salon de Francfort, l'hypercar portant le nom de code Project One. Celle-ci sera motorisée par une version retravaillée du V6 hybride des F1 Mercedes, envoyant environ 1.000ch aux quatre roues. Elle sera produite entre 250 et 300 exemplaires seulement.

Sport Auto n°661 avec un dossier spécial AMG

Ne manquez pas la sortie de Sport Auto du mois de février 2017 (n°661). La rédaction consacre un dossier spécial d'une trentaine de pages au préparateur. Au menu : visite d'usine et essais de nombreux modèles de la gamme équipés du 4-cylindres au V12 (GT R, E63 AMG S, Classe G...). Le magazine sera en vente dès le 27 janvier 2017 au prix de 5,90€.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 12 janvier 2017 à 21:17 Goodwood dit : Pas terrible comme votre commentaire!

jeudi 12 janvier 2017 à 18:41 natlin dit : heureusement que le premier nom commence pas avec o, parce que omg, pas terrible!