Publié le 15/01/2017 à 18:06

F1 - Il y aura moins d'arrêts cette année

F1 - Moins d'arrêts en 2017

Paul Hembery prévient qu'il y aura moins d'arrêts en 2017, en raison des pneus plus endurants. Le patron de Pirelli Motorsport s'inquiète pour le spectacle.

Parmi les nombreux changements du règlement 2017, Pirelli a totalement revu ses pneus. Au delà des dimensions, avec des pneus désormais plus larges, le manufacturier a produit des pneus plus endurants. Beaucoup plus endurants. Si bien que la physionomie des courses devrait drastiquement évoluer, pour voir moins de passages aux stands.

« Les niveaux de dégradation (des pneus) seront substantiellement réduits, » a expliqué Paul Hembery, le patron de Pirelli Motorsport, à Reuters. « Et l’écart entre les différents composés (de pneus) sera beaucoup réduits... donc je pense que les éléments stratégiques que nous avons vus lors des dernières saisons seront beaucoup réduits, moins d’arrêts, en suivant une tendance qui s’est vue depuis les deux dernières années en fait. »

Les courses sont passées de trois à deux arrêts ces dernières années, et Pirelli pense qu’il y en aura encore moins désormais : « Je suis certain que nous verrons beaucoup plus de courses à un arrêt, » estime Hembery.

Le spectacle pourrait en pâtir

La dégradation rapide des pneus Pirelli a été critiquée ces dernières années, mais elle répondait à une demande des équipes pour améliorer le spectacle. Le changement de politique a été souhaité avant tout par les pilotes, selon lesquels des pneus qui durent plus longtemps permettent d'attaquer. Mais avec moins d'arrêts, et des dépassements plus compliqués en raison de l'augmentation des appuis aérodynamiques, qui rendent plus difficile de suivre une monoplace, les courses risque d'être beaucoup moins animées.

« On va probablement aller à l’opposée et (...) vous nous direz "Comment se sent Pirelli maintenant que les courses sont ennuyeuses, il n’y a pas de dépassements et pas d’arrêts ?", » s’amuse Paul Hembery. « Ce scénario est déjà écrit et je pense que nous allons le voir se concrétiser... »

Romain Grosjean espère de son côté que l'augmentation des appuis, synonyme de forces plus importantes pour les pilotes en courbe, sera source d'un plus grand nombre d'erreurs chez les pilotes, et donc de surprises.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez