Lamborghini Aventador S (2017) à l'essai [vidéo]

ESSAI. Avec 740 chevaux, une nouvelle suspension et des roues arrière directrices, l'Aventador S défie les lois de la physique. Nous l’avons déjà conduite.

La Lamborghini Aventador S, qui remplace l'Aventador classique, reprend les dernières avancées technologiques, jusqu’ici réservées aux raretés de Lamborghini. C’est le cas des roues arrière directrices présentées sur l'ultra-exclusive Centenario (voir l'essai ici), produite à 40 exemplaires

Ou encore, la suspension pilotée et la direction active de l’Aventador SV, produite en série limitée à 600 exemplaires. Sans oublier l’aérodynamique repensée, ni la puissance majorée. Le somptueux V12 atmosphérique grimpe dans les aigus pour tirer 740 chevaux de ses 6.5 litres. Soit 40 chevaux de plus que la version d'origine. Et ça s'entend ! Voir l'essai vidéo de l'Aventador S.

La même, en mieux

Au volant, la différence est sensible en termes d’agilité. Les roues arrière directrices font mieux pivoter l’auto dans les virages serrés tout en garantissant une meilleure stabilité lors des changements de cap à vitesses plus élevées. L’écart est également visible en matière de suspension, avec un meilleur filtrage sur mauvaises routes, et des mouvements de caisse mieux maitrisés. Le clou du spectacle reste le V12, qui gagne encore en caractère et en sonorité, grâce aux échappements retravaillés.

Sans toutefois atteindre la santé exponentielle du 12 cylindres de la Ferrari F12 tdf, ce 6.5 litres apporte un plaisir de conduite et un agrément absolument indescriptibles. L'autre bonne nouvelle concerne le réglage affiné des modes de conduite, avec la possibilité de créer sa propre position, baptisée EGO, en choisissant indépendamment la réactivité du moteur/boîte, de la direction et de la suspension.

Découvrez l’essai de la Lamborghini Aventador S en vidéo et beaucoup plus de détails dans le numéro de Sport Auto du mois de mars 2017, en vente le 24 février.

Photo de Laurent Chevalier

posté par :
Laurent Chevalier

Réagissez

Commentaire(s)5

mercredi 01 février 2017 à 03:14 paul dit : Top cet essai merci!

lundi 30 janvier 2017 à 08:24 asx dit : Merci au groupe VW d'avoir sauvé des marques de légende qui font des voitures ou des motos d'exception comme Bugatti, Lamborghini ou Ducati qui étaient en péril à cause de gens anti voitures comme Francis et de faire grâce à votre contribution technique que ces marques évoluent et soient de plus en plus performantes, faisant au passage ch.er des gens comme Francis. Et ça c'est autant jouissif.

vendredi 27 janvier 2017 à 12:05 Lolo dit : @francis Croissance exponentielle = lorsque la croissance est proportionnelle à la valeur existante.Plus la valeur monte et plus la croissance augmente en conséquence. Le taux de croissance constant et positif. Santé exponentielle = plus ça prend des tours et plus ça pousse = ça s'essouffle pas comme un moteur turbo, au contraire

jeudi 26 janvier 2017 à 20:41 Domj dit : @ Francis. Eh oui, tu sembles découvrir que les belles voitures coûtent très cher, et sont donc réservées à ceux qui ont les moyens de les payer ! Mais bon on peut déjà se faire plaisir avec une Golf GTI ou une Focus RS qui restent relativement accessibles, surtout en occasion.

jeudi 26 janvier 2017 à 12:25 Francis dit : Indescriptible (c'est fou ce que l'on décrit ainsi, mais passons!) etc. etc. toujours les mêmes mots, les mêmes enthousiasmes... rien de bien nouveau! jusqu'à la prochaine fois, quand le moteur bénéficiera d'une hausse "importante" de puissance (au moins 5cv!! soit 0.67% de plus...) d'un sigle repositionné, enfin vous m'aurez compris... Ah! autre détail : peut-on m'expliquer ce qu'est une "santé exponentielle"? Hors ceci, ben oui, c'est une très belle auto, extraordinaire sans nul doute, mais inaccessible, inutilisable au quotidien, vous désignant comme un criminel écologique (au bas mot!!) alors bof, bof, bof.... Je peux acheter une golf GTI, une focus RS, une 308GTI, d'occasion sans doute un peu mieux, mais cela est sans doute trop "peuple"...Je serais curieux de connaître l'avis de Rosinski ou Crombac sur ce qu'est aujourd'hui Sport Auto... Tout ceci me fait penser à ces personnes qui vivent par procuration en s'intéressant aux faits et gestes de starlettes dont la seule intelligence et le seul talent résident dans leurs mensurations et leur propension à l'impudeur!