Publié le 12/02/2017 à 19:44

F1 - Sainz : « L’hiver le plus dur de ma vie »

F1 - Sainz explique son entraînement physique

Pour répondre aux exigences des nouvelles monoplaces, Carlos Sainz suit un entraînement physique intensif. Il a pris 4kg de muscle depuis fin 2016.

Le règlement 2017 va rendre les monoplaces plus performantes, surtout en courbe. Elles seront beaucoup plus physiques pour les pilotes. Les pilotes ont un entraînement musculaire et cardiovasculaire intensif, comme Romain Grosjean l'a expliqué à Sport Auto. Esteban Ocon a de son côté montré les spécificités entraînement à Tibo InShape, un Youtubeur spécialisé dans le sport. Comme les deux Français, Carlos Sainz a renforcé sa préparation physique.

« Probablement l’hiver le plus dur de ma vie, » résume l'Espagnol, qui pèse désormais 70kg, 4kg de plus qu'à la fin de la saison 2016. Une prise de muscle nécessaire pour contrôler les nouvelles monoplaces : « Elles seront plus dures à piloter donc l’entraînement que nous suivions jusqu’à l’an dernier n’est plus suffisant, » explique Sainz. « Donc maintenant il faut en faire plus. » 

Cela se concrétise avec des séances d’entraînement, comme le crossfit pour Sainz, nettement plus longues : « Au lieu des 50 minutes classiques, maintenant nous faisons entre 90 et 120 minutes, la durée d’un Grand Prix, » détaille Sainz. « Comme ça, je passe plus de temps à environ 180-190 pulsations par minute. Je fais aussi de la boxe et un travail cardiovasculaire pendant ces séances, ce qui signifie que je travaille beaucoup plus sur mon endurance, en faisant plus de choses en même temps. »

Sainz a également renforcé son entraînement en natation, avec des séances d'une heure, parfois plus.

Un entraînement spécifique pour le cou

Les vitesses, et donc les forces, seront plus élevées en courbe. Les pilotes devraient encaisser des forces entre 1,0G et 1,5G plus élevées dans les virages. Les muscles du cou sont très sollicités.

« On travaille le cou de deux façons, » explique Sainz. « D’abord, on met des points en faisant de la gym, c’est très similaire à ce qu’on fait en piste, ça revient à résister aux G, et ensuite en faisant des entraînements spécifiques en karting, deux ou trois fois par semaine. »

Les fabricants de casque font tout pour les alléger mais pour cet entraînement, Sainz a alourdi le sien avec des poids ajoutés sur les côtés du casque : « Ces poids alourdissent mon casque de 1,5kg à 2kg, ce qui donne des forces G similaires à celles que je devrai encaisser dans ma F1, » indique Sainz. « Ce n’est que l’un exercices parmi toute une gamme pour que la forme de mon cou soit à son meilleur niveau. »

Il espère que sa jeunesse sera un avantage, mais rien ne le garantit : « D’un côté, je pense qu’on est dans la meilleure forme physique de sa vie à 21 ou 22 ans, et ça pourrait être positif, » estime Sainz. « Mais de l’autre, certains pilotes comme Fernando Alonso, Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen ont déjà connu le genre de forces que nous allons avoir, en 2005, 2006 et 2007. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 17 février 2017 à 13:59 fureur dit : comme hugues dans sa dacia, il a fort a faire avec la citrouille qui lui sert de tete!!!

jeudi 16 février 2017 à 16:44 ManorMarussia dit : haha c'est si peu sportif un pilote ?