Publié le 01/03/2017 à 12:16

F1 - Montréal jusqu'en 2029, Sotchi jusqu'en 2025

F1 - Montréal et Sotchi assurent leur présence au calendrier

Le Grand Prix du Canada a assuré sa présence au calendrier jusqu'en 2029. Celui de Russie a de son côté prolongé son contrat jusqu'en 2025.

Le Grand Prix du Canada, menacé d'annulation il y a quelques mois, a assuré sa présence à long terme. Le contrat, en vigueur jusqu'en 2024, a été prolongé jusqu'en 2029.

« Nous avons fait des amendements à nos ententes au cours des derniers mois, mais je peux vous dire que c'est réglé, que nos contrats sont signés avec la FOM et maintenant nous pouvons regarder vers l’avant, » a confié François Dumontier, le promoteur de l’épreuve, au quotidien québécois LaPresse. « Nous avions un contrat jusqu'en 2024, et il a été amendé afin qu'on puisse se rendre jusqu'en 2029. Tous les tracas contractuels sont maintenant derrière nous. »

Tout tournait autour des travaux de modernisation du circuit. Ils devaient être faits pour cette année, ce qui ne sera pas le cas. Le contrat imposait pourtant ces travaux et leur report a donc mis la course en danger, avec en plus des pénalités financières. Le but était de les terminer en 2019 mais la situation s'est inversée : pour justifier cet investissement, il fallait garantir la présence de la F1 dans la durée et donc, malgré le non-respect du contrat initial, le prolonger.  « C'était important pour moi, car si nous voulions faire les paddocks pour 2019, alors il fallait s'assurer qu'on l'ait (la course) pour du moyen ou du long terme» a précisé Denis Coderre, le Maire de Montréal, à LaPresse.

Sotchi prolonge jusqu'en 2025

Le Grand Prix de Russie avait de son côté un contrat pour accueillir la F1 jusqu'en 2021. Il a été prolongé de quatre ans, jusqu'en 2025.

« Nous avons mené des négociations et le contrat pour organiser le Grand Prix de Formule 1 de la FIA en Russie a été prolongé jusqu’en 2025, » a déclaré Dmitry Kozak, le Premier ministre adjoint de la Russie, à l’agence de presse russe TASS.

Sergey Vorobyov, le promoteur de la course, a précisé à la même agence que « l’important est le contrat avec un sponsor titre ». La course n'avait pas de sponsor titre depuis son arrivée au championnat il y a trois ans, mais elle sera parrainée par VTB, un groupe financier russe, cette année.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez