F1 - Une alerte sur le groupe propulseur Renault

F1 - Renault a changé son groupe propulseur par précaution

Jolyon Palmer a vu son roulage écourté à cause d'un changement de groupe propulseur par précaution sur sa Renault. Nico Hülkenberg a connu de meilleurs essais.

Tout ne s'est pas passé comme prévu pour Renault ce mardi. Après seulement 1h30 d'essais, Jolyon Palmer s'est arrêté dans l'allée ses stands. Ses mécaniciens sont venus le chercher. Renault a vu une alerte sur le groupe propulseur et il a été changé par précaution, ce qui a empêché l'Anglais, qui devait uniquement rouler dans la matinée, de reprendre la piste.

« Ma matinée était assez courte avant de devoir nous arrêter, » déplore Palmer. « Ce n’est pas idéal, mais c’est loin d’être la fin du monde. Nous sommes toujours bien placés et je suis confiant pour la saison à venir. »

« Évidemment, ce serait bien d’accomplir davantage de tours, on ne veut jamais perdre du temps de roulage. Il nous reste encore trois jours d’essais, j’ai donc hâte d’augmenter mon compteur. »

Le remplacement du groupe propulseur a pris du temps et Nico Hülkenberg, aligné dans l’après-midi, a pu prendre la piste une heure après le drapeau vert. Ses essais se sont mieux passés que pour son équipier, avec un travail sur les réglages et les pneus. Il s'est arrêté sur la piste en toute fin de journée mais il s'agissait vraisemblablement d'une panne d'essence volontaire, une procédure que les équipes font en essais pour contrôler les données de consommation.

« J’ai connu un roulage satisfaisant et nous avons été en mesure d’accomplir un programme chargé cet après-midi, » souligne-t-il. « C’était parfois assez venteux, on pouvait le ressentir et cela affecte les sensations au volant. »

« Nous avons acquis une meilleure compréhension des réglages et des pneumatiques. Nous avons beaucoup de choses à examiner avant de reprendre demain. »

- Massa leader, McLaren et Renault souffrent

Renault retient le positif

Malgré le temps perdu, Renault reste satisfaite de sa journée. Jolyon Palmer n'a pas beaucoup roulé mais Nico Hülkenberg a montré de belles promesses.

« C’était dans l’ensemble une journée utile où nous avons réalisé la plupart des essais voulus malgré un nombre de tours moindre que prévu, » estime Bob Bell, le directeur de la technologie. « La matinée était décevante pour Jolyon, dont la reprise a été perturbée par un remplacement par précaution du groupe propulseur. »

« Cela a débouché sur un après-midi plus positif avec Nico, notamment avec son rythme décent affiché en pneus tendres. Une nouvelle étape solide a été franchie aujourd’hui et nous sommes impatients de progresser davantage demain. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mercredi 08 mars 2017 à 14:01 Bob dit : avec franchoilard et asx, on a l'accelerateur et le frein.

mercredi 08 mars 2017 à 10:06 franchoilard dit : axz, c'est sur c'est la même technologie

mardi 07 mars 2017 à 23:13 asx dit : Pour Renault on peut dire que leurs voitures de tous les jours sont proches de leurs voitures de compétitions...