F1 - Hülkenberg ravi, problèmes pour Palmer

F1 - Hülkenberg satisfait, souci hydraulique pour Palmer

Nico Hülkenberg a eu une très bonne matinée dans la Renault à Barcelone. Jolyon Palmer a eu des soucis de pression hydraulique.

Nico Hülkenberg a eu une bonne matinée dans la Renault. Il a travaillé sur les réglages et il est satisfait du comportement de la monoplace.

« Depuis hier, nous avons apporté des changements positifs à la voiture et j’ai connu une matinée solide et productive avec 61 tours, » se réjouit l’Allemand. « Je pense que la R.S.17 est prometteuse. Nous faisons des progrès concrets à chaque sortie. »

« Nous savons que nous avons une base robuste sur laquelle travailler et mettre à profit pour en faire une monoplace rapide. J’ai hâte de poursuivre le travail en piste demain après-midi. »

Jolyon Palmer a eu un après midi plus difficile. Il a pris la piste un peu plus tard que prévu en raison d'un calage de l'embrayage. Il a ensuite eu des soucis de pression hydraulique, alors qu'il devait faire des relais longs. Il avait déjà perdu du temps mardi avec une alerte sur le groupe propulseur : « C’était un peu frustrant de rester assis dans la voiture pendant qu’on la vérifiait, » reconnaît-t-il. « Hélas, il fallait travailler dessus avant de prendre la piste. Ensuite, il y a eu cette perte de pression très agaçante puisqu’elle montrait le bout de son nez chaque fois que je devais sortir. Je suis convaincu que l’équipe en trouvera l’origine d’ici demain, mais cela m’a coûté du temps de roulage aujourd’hui. »

« Le positif est la bonne matinée de Nico, qui nous permet de savoir ce qu’il est possible de réaliser. »

- Bottas mène, Räikkönen sort

Renault a pu faire un travail utile

La journée a été scindée en deux pour Renault. Un travail très utile avec Nico Hülkenberg et un programme plus perturbé pour Jolyon Palmer.

« Nous avons connu une matinée prometteuse avec Nico, » souligne Nick Chester, le directeur technique châssis. « Il a accompli un bon nombre d’essais sur les réglages, principalement avec les pneus tendres et super-tendres, et de nombreux tours. Nous étions satisfaits de son rythme étant donné son programme. »

« Jolyon a été retardé en début d’après-midi pendant que nous terminions un travail de routine sur l’embrayage. Malheureusement, nous avons ensuite rencontré un problème récurrent de perte de pression hydraulique. Cela a compromis notre programme sur les longs relais. »

« Nous avons à nouveau franchi une bonne étape dans la compréhension de la R.S.17 et nous espérons progresser davantage encore demain. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez