F1 - De mystérieux soucis électriques pour McLaren

F1 - McLaren ne comprend pas ses soucis électriques

Stoffel Vandoorne a perdu du temps à cause de soucis électriques à répétition ce jeudi à Barcelone. McLaren n'en connaît pas la cause exacte.

Une nouvelle fois, Stoffel Vandoorne n'a pas roulé autant que prévu à Barcelone. A moins d'une heure de la pause, il s'est arrêté sur la piste à cause d'un souci électrique. Il a vite repris la piste mais il a rencontré exactement le même problème. Dans l'après-midi, McLaren a vérifié les systèmes et remplacé plusieurs composants électriques et Vandoorne a perdu les deux premières heures. L'équipe, qui ne comprend pas encore le problème, a préféré interrompre ses essais plus tôt que prévu, par peur de le revivre.

Côté programme, Vandoorne a travaillé sur la corrélation des données aérodynamique et sur des réglages du groupe propulseur et de la monoplace dans la matinée, puis sur le comportement et des réglages spécifiquement pour Melbourne dans l'après-midi. Malgré les problèmes, Il tire un bilan satisfaisant de ses essais, en tous cas sur le comportement de la monoplace.

« Ca n’a pas été les meilleures essais possibles au niveau du kilométrage sur mes quatre journées dans la voiture, mais ça fait partie de l’apprentissage, » estime le Belge. « J’ai des sensations positives et je suis à l’aise dans la voiture, quand je suis en piste, je me sens bien pour attaquer d’entrée et l’exploiter au mieux. Nous avons eu quelques soucis et c’est loin d’être une situation idéale, mais nous en avons conscience et nous travaillons énormément pour être surs de progresser avant Melbourne. »

« C’est dur de savoir quel est notre niveau. Nous nous concentrons sur beaucoup de choses et il y a beaucoup de procédures à effectuer, donc nous travaillons énormément pour résoudre les soucis et j’espère que nous pourrons faire des progrès pour Melbourne. »

Vandoorne a déjà disputé une course mais il s’apprête à réellement rejoindre la Formule 1 : « Je me sens prêt à 100%, depuis quelques années, j’ai une excellente préparation avec McLaren, » souligne Vandoorne. « Même si je n’ai pas eu le kilométrage que j’aurais aimé dans la voiture, je suis très impatient. Je vais me préparer énormément avec l’équipe la semaine prochaine, en passant plus de temps dans le simulateur et en analysant les données des essais, et j’espère que nous pourrons aller à Melbourne avec quelques nouveautés et quelques signes positifs. »

- Vettel conserve la première place

Des données utiles pour McLaren

McLaren a pu faire un travail utile sur l'aérodynamique et les réglages, et l'équipe est satisfaite des analyses de Stoffel Vandoorne.

« La journée a débuté avec beaucoup de tours, et nous avons encore réussi à faire de bonnes parties de notre programme d’essais aéro et de préparation des réglages pour Melbourne, » explique Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren. « Stoffel a effectué d’excellentes analyses et nous progressons pas à pas alors que nous nous rapprochons de la première course de la saison. »

McLaren ne comprend pas réellement les problèmes rencontrés : « Malheureusement, un souci électrique a stoppé notre élan, et nous l’avons eu deux fois en quelques tours avant la pause, » précise Boullier. « Nous pensons que c’était le même problème à chaque fois, mais nous ne savons pas encore ce qu’il s’est passé. Nous avons passé beaucoup de temps à vérifier la voiture et Stoffel a repris la piste dans l’après-midi, mais nous avons décidé de finir notre programme plus tôt que prévu par précaution, afin d’éviter que le problème ne revienne. »

« Dans la nuit, nous allons beaucoup travailler pour préparer notre châssis pour la dernière journée de roulage demain. Nous espérons passer beaucoup de temps en piste parce que ça sera notre dernière chance avant l’Australie. L’objectif primordial de toute journée d’essais est d’apprendre beaucoup de choses sur la voiture et de valider ce que disent les simulations, et pour le moment, ça va dans la bonne direction. Il nous faut plus de chance sur le front de la fiabilité, et nous allons tout donner pour exploiter au mieux la dernière séance en piste avant le début de la saison demain. »

Honda espère rattraper le temps perdu

Honda avait besoin de plus de tours pour continuer à travailler sur le groupe propulseur. Le motoriste espère compenser le temps perdu vendredi.

« Ca a été une journée difficile pour nous, » concède Yuzuke Hasegawa, le responsable du projet F1 et ingénieur en chef de Honda. « Le temps passé en piste a été limité après avoir détecté un souci électronique durant le roulage de Stoffel dans la séance de la matinée, mais c’était encourageant de voir à nouveau le gros travail de l’équipe pour permettre à Stoffel de reprendre la piste dans l’après-midi. Le problème est maintenant en cours d'analyse pour identifier la cause profonde. »

« Affronter ces problèmes n’est évidemment pas idéal, vu que ça nous force à passer du temps dans le garage, mais ce sont les essais et plus le temps passe, plus nous apprenons. »

« Après avoir bouclé sept jours d’essais, nous avons maintenant une bonne idée du fonctionnement du package que forment la voiture et le groupe propulseur, et nous allons continuer à travailler sur notre programme d’essais et à rattraper le temps perdu. »

« La journée de vendredi sera encore chargée pour nous, c’est nécessaire pour recueillir autant de données que possible avant Melbourne, et nous allons consacrer tous nos efforts à la dernière journée d’essais. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez