Publié le 28/03/2017 à 15:00

F1 - Alonso : « Nous devrions être derniers »

F1 - Alonso voit McLaren à la dernière place

Fernando Alonso estime que McLaren est l'équipe la moins performante du plateau. Honda a amélioré la fiabilité mais pas encore les performances.

Le Grand Prix d'Australie a dépassé les attentes de McLaren. Fernando Alonso était encore 10ème à quelques tours de l'arrivée, avant d'être doublé par Esteban Ocon et Nico Hülkenberg et de devoir abandonner en raison d'un souci de suspension. Stoffel Vandoorne a été plus en retrait, en étant le dernier pilote en course. Alonso estime que McLaren est l'équipe la moins performante du plateau, en raison des soucis de Honda, et que des circonstances ont masqué le véritable niveau de l'équipe.

« Nous étions les derniers dans les performances, » a assuré Alonso à Sky Sports F1. « Nous étions 10èmes parce que le tour de qualifications était extrêmement bon, au départ j'ai réussi à gagner une place et ensuite l'abandon de (Romain) Grosjean nous en a fait gagner une de plus. »

« Dans des conditions normales sur un circuit normal, nous devrions être dernier et avant-dernier. Nous avons dû économiser énormément de carburant, ce qui nous faisait perdre énormément de temps, mais nous avons réussi à garder la position. C'était une surprise d'être bien bien placé mais au final nous n'avons pas pu finir et nous devons être plus rapides le plus vite possible. »

Eric Boullier attribue surtout la belle prestation de l'Espagnol à Melbourne à son pilotage : « Il a (...) fait une course prodigieusement impressionnante, en exploitant chaque dixième d'une voiture qui est un compromis à chaque tour, » a souligné le directeur de la compétition de McLaren.

Honda préfère retenir les progrès

A Barcelone, plusieurs problèmes, notamment les coupures électriques, étaient visiblement causées par des vibrations. La fiabilité a été bien meilleure à Melbourne.

« Avant de débuter le week-end, nous savions que cette course ne serait pas facile, » a déclaré Yusuke Hasegawa, le responsable du projet F1 de Honda, après l'arrivée. « Mais malgré quelques soucis, je suis satisfait des progrès effectués au cours des dernières semaines. »

Les performances restent le gros problème. Selon la BBC, le déficit sur le moteur Mercedes serait de 120 à 160 chevaux.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

jeudi 30 mars 2017 à 23:06 Oui. dit : La tristesse...

mercredi 29 mars 2017 à 00:10 LLM 01 dit : @avocado L'enjeu pour lui n'est plus de savoir si il gagnera avec MacLaren car la réponse est non, en tout cas pas à court terme mais à son âge il ne peux plus attendre. L'enjeu maintenant est de montrer qu'il est toujours au top en surpassant le jeune prodige belge de la maison pour attirer un top team. Après, évidemment, quel top team? Red Bull? Surement pas! Les pilotes sont liés à long terme, la voiture ne semble pas être la meilleure cette année et Alonso ne veut pas y aller de toute facon après les déclarations de Marko de 2012 ("Alonso est un pilote trop politique" pour ne citer que ca). Restent Ferrari et Mercedes. Les deux pourraient avoir une place libre en fin de saison. Cela dit, l'écurie qui gagnera aura tendance à garder son duo de pilotes. Raikkonen, on annonce son départ depuis 3 ans et il n'en est rien. Bottas, les supporters cherchent déjà son remplaçant mais rien ne dit qu'il ne sera pas au point. Si une des deux places venait à s'ouvrir, je serais tenté d'y croire pour Mercedes. Wolff ne cache pas son admiration pour Alonso, mais prendra-il le pari de le mettre dans les pattes de Lewis? Ferrari, c'est moins probant. Alonso en est parti car l'ambiance ne permettait pas de progresser et les rouges disposent d'un duo de pilotes qui n'ont pas forcément besoin d'être remplacés. Conclusion: Pour qu'Alonso retournera au somment si: - il surpasse Vandoorne en touts points cette saison. - Mercedes perd le titre et cherche donc a remanier ses pilotes. - Mercedes choisit de se séparer de Bottas. - Wolff prend le risque de recruter Alonso. Ou alors si il accepte de revenir chez Ferrari (improbable). Ca fait beaucoup de "si", non? J'ai beau être un grand fan d'Alonso, je ne vois plus trop d'où pourraut venir sa troisième couronne...

mardi 28 mars 2017 à 20:49 avocado dit : Discourt inquiétant limite démobilisant peut-être un départ de MCL mais pour aller où?

mardi 28 mars 2017 à 19:33 zut ! dit : Quel gâchis quand même ! Une Si belle equipe, un motoriste mythique et un tel pilote... On rêverait de les voir se battre aux avant-postes. Le retour de Honda est malheureusement un échec cuisant.

mardi 28 mars 2017 à 18:17 une dit : Ils devraient montés leur propre team Honda Comme ça, McLaren n'aura plus qu'à lécher Mercedes

mardi 28 mars 2017 à 17:22 Garcia72 dit : Fernando a beaucoup de fair-play avec son équipe... - qui connait encore ce terme ? D'autres auraient "pété un boulon" (en alliage) !