Publié le 13/04/2017 à 17:55

F1 - Wehrlein révèle la nature de sa blessure

F1 - Wehrlein avait trois vertèbres fracturées

Pascal Wehrlein a révélé s'être fracturé trois vertèbres dans son accident de janvier. Il répond aux pilotes qui ont critiqué son absence.

Pascal Wehrlein a enfin mis fin au suspense autour de sa blessure. Après son accident à la Course des Champions en janvier, le plus grand mystère a régné sur ses douleurs. Des rumeurs évoquaient un cou endolori mais il a finalement évoqué une douleur au dos quand il a renoncé à participer aux premiers essais de l'année. Il semblait rétabli mais après la première journée d'essais à Melbourne, il a dû céder sa place à Antonio Giovinazzi. Il n'avait plus de douleurs mais il souffrait d'un manque de préparation à cause de sa convalescence.

La confusion a continué à Shanghaï, où Wehrlein ne roulait toujours pas. Toto Wolff, qui gère sa carrière chez Mercedes, a parlé d'un tassement sur une vertèbre cervicale. Une version démentie par Monisha Kaltenborn, la patronne de Sauber, qui parlait d'une blessure sur une vertèbre thoracique. Ce jeudi à Sakhir, où Wehrlein va reprendre le volant, il a confirmé la nature de sa blessure.

« J'avais trois vertèbres (thoraciques) fracturées, » a déclaré Wehrelin à Reuters. Par la suite, il a été immobilisé pendant quatre semaines, ce qui explique pourquoi il était à court de forme.

Wehrlein répond aux critiques

Les rumeurs ont été nombreuses sur l'absence de Pascal Wehrlein. Des pilotes se sont mêmes étonnés qu'il renonce à rouler, certains affirmant qu'ils l'auraient fait malgré la douleur, de peur de perdre leur place. Des commentaires qui ont agacé Pascal Wehrlein.

« Si c'était juste une douleur musculaire, pensez-vous que Sauber et Mercedes accepteraient que je ne roule pas ? » a questionné l'Allemand. « Je ne me préoccupe pas de ce que disent les autres parce qu'ils ne connaissaient pas la situation et qu'ils la commentaient... Si on ne connaît pas la blessure de quelqu'un, il ne faut pas le critiquer. »

Mais justement, pourquoi avoir mis autant de temps à révéler sa blessure ?

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 14 avril 2017 à 08:14 blacksadt2 dit : Et le secret médical ? Et l'intimité du corps ? Quel voyeurisme de vouloir absolument savoir la blessure exacte ! En quoi cela sert le public de le savoir ? Il est blessé, pas en état de rouler . Point . Le reste n'est qu'une relation entre un employé et son employeur .

jeudi 13 avril 2017 à 18:59 avocado dit : Dans un sport planétaire comme le foot avec des enjeux financiers autrement plus importants quand un joueur se blesse on apprend dans le 1/4 d'heure suivant de quoi il souffre pareil pour le rugby ou le basket alors pourquoi autant de mystère dans son cas.