F1 - Button a vite accepté de revenir

F1 - Button a vite accepté de disputer le Grand Prix de Monaco

Jenson Button a vite accepté la proposition de McLaren de remplacer Fernando Alonso à Monaco. Il a jugé inutile de faire des essais avant cette course.

Jenson Button va faire son retour, uniquement pour le Grand Prix de Monaco, afin de remplacer Fernando Alonso, retenu par les 500 miles d'Indianapolis. Il était le choix évident pour McLaren. Il est toujours sous contrat et contrairement à Oliver Turvey, Nobuharu Matsushita et Nyck de Vries, les jeunes pilotes du programme de l'équipe anglaise, il a l'expérience nécessaire. Button a très vite accepté la proposition.

« Je l'ai appelé et nous en avons discuté, et sa première réaction a juste été "Génial, je suis ravi", » a déclaré Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, à Sky Sports F1. « C'était une discussion facile, sincèrement, très simple. »

« Il était le choix. Il a un contrat avec nous de toute façon, mais on pouvait sentir que son excitation était réelle par téléphone, et je suis ravi qu'il fasse partie de cette aventure. »

Pourquoi Button ne fera aucun essai

Un élement surprenant dans le retour de Jenson Button est qu'il ne fera aucun kilomètre dans la monoplace avant les premiers essais à Monaco. Une séance a lieu ce mardi et ce mercredi à Sakhir, et il était aussi possible de le faire rouler le vendredi à Barcelone, mais Eric Boullier et l'Anglais ont jugé cela inutile. Button se contentera d'essais dans le simulateur.

« Nous en avons longuement discuté, » explique Boullier. « Evidemment, Jenson a disputé 17 saisons en Formule 1 et il a roulé avec le genre d'appuis que nous avons aujourd'hui. »

« Pour analyser les différences sur les spécificités du pilotage de cette voiture, nous étions d'accord sur le fait que le tracé ici (à Bahreïn) ou même un roulage pendant les essais libres à Barcelone (au Grand Prix d'Espagne) ne serait pas très utile. »

« Il est en forme, il est prêt et avoir Oliver Turvey dans la voiture (cette semaine) permet d'affiner la corrélation avec notre simulateur. Le simulateur du MTC (McLaren Technology Centre) est très précis maintenant nous pensons tous les deux que c'est mieux qu'il passe quelques jours dans la voiture dans le simulateur pour piloter cette voiture dans les rues de Monaco. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 18 avril 2017 à 13:16 Speed dit : @avocado 1

mardi 18 avril 2017 à 11:26 avocado dit : Pas d'accord avec le raisonnement de E.Boullier , ok il a beaucoup roulé avant mais ce qui compte ce sont les sensations actuelles que l'on peut ressentir et non pas celles d'une autre époque.Il faut remettre son physique et son mental au niveau requis avec des voitures plus puissantes et plus larges, ne pas oublier que c'est Monaco,la voiture aura des réactions à assimiler.Il lui faudrait un minimum de préparation pour appréhender tous ces paramètres...si on voulait bien faire les choses.