F1 - Mercedes espère ne plus faire d'erreurs

F1 - Mercedes souhaite éviter les erreurs

Mercedes espère ne plus refaire les erreurs de Sakhir dans sa lutte face à Ferrari. L'équipe aborde Sotchi avec une grande prudence.

Mercedes n'aborde pas le Grand Prix de Russie avec le statut de favorite. L'équipe championne du monde n'a remporté qu'une seule des trois premières courses. Elle a montré des difficultés pour gérer aussi bien les pneus que Ferrari à Sakhir mais elle a travaillé sur cet aspect dans les essais qui ont suivi la course. Elle espère avoir progressé avant Sotchi.

« Nous connaissons les faiblesses à corriger et les domaines dans lesquels nous devons être encore plus prudents pour gagner dans les prochaines courses, » indique Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport. « Il faut se confronter à chaque problème, l'analyser correctement et en sortir avec un plan pour éviter de reproduire ces erreurs à l'avenir. C'est un exercice que nous avons fait plusieurs fois ces dernières années. »

Rien ne garantis que Mercedes pourra s'imposer ce week-end : « C'est un style de piste totalement différent ce week-end à Sotchi et, dans cette saison avec ces nouveaux règlements, on ne peut rien prendre pour acquis, » estime Wolff. « Les trophées des dernières années ne garantissent pas que nous gagnerons en Russie quand nous avons un sérieux concurrent, comme c'est notre cas avec Ferrari. Nous prendrons chaque étape l'une après l'autre, débutons bien le week-end et espérons un bon résultat dimanche. »

Mercedes veut apprendre de ses erreurs

Mercedes n'a pas eu des soucis qu'avec son rythme de course à Sakhir. Un problème de générateur a donné de mauvaises pressions à Valtteri Bottas à l'arrière au départ, Lewis Hamilton a reçu une pénalité et les premiers arrêts des deux pilotes ont été longs. L'équipe ne veut pas ressasser ces erreurs, mais s'en servir pour progresser.

« Il faut pouvoir tirer un trait sur un week-end difficile, » explique Toto Wolff. « C'est très douloureux de perdre une course de cette façon. Il y a eu trop de petits problèmes et ça nous a coûté la victoire. Mais c'est à nous de les corriger. Nous devons être prudents et ne pas passer trop de temps à penser à ces coups durs, mais plutôt à travailler sur des solutions pour l'avenir. C'est important. »

Malgré la déception, la situation reste très bonne pour l'équipe : « Evidemment, il faut garder les deux pieds sur terre, » tempère Wolff. « La deuxième place et la troisième place ne sont vraiment pas un désastre. Mais quand on a une voiture et deux pilotes capables de gagner des courses et que ça ne se concrétise pas, c'est douloureux, et il faut que ça le soit. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 26 avril 2017 à 17:04 Christine dit : oulala qu'est ce que c'est douloureux Mr WOLF c'est moins dure de dire à son pilote (Valteris)de laisser passer (Lewis) alors que d'après vos dires c'était de la faute de Mercedes,et puis cela fait du bien de voir d'autres vainqueurs y en a marre de voir idem chaque weekend,par exemple une belle victoire de WILLIAMS serait quelque chose de magnifique pour son patron qui a toujours garder la passion de la F1

poool/views/script not found