F1 - Performances : Le point après quatre courses

F1 - Le comparatif des performances entre 2016 et 2017 après quatre courses

Le nouveau règlement promettait un gain de trois à cinq secondes au tour. Après les quatre premières épreuves, l'objectif est-il atteint ?

La Formule 1 est entrée dans une nouvelle ère cette année. Le règlement technique a été profondément remanié, avec pour but d'améliorer les chronos de trois à cinq secondes au tour, grâce à des monoplaces génèrent avec plus d'appuis aérodynamiques.

A Barcelone, où se sont déroulé les essais avant le début de la saison, l'objectif a été atteint, avec un chrono amélioré de 4''131. Qu'en est-il sur les circuits qui ont accueilli les premières courses ?

Voici les chronos réalisés cette année, avec le temps de la pole et le meilleur temps en course, ainsi que la comparaison par rapport à ceux de la saison passée :

Melbourne:

Qualifications: 1'22''188 (-1''649)
Course: 1'26''538 (-2''459)

Shanghaï:

Qualifications: 1'31''678 (-3''724)
Course: 1'35''378 (-4''446)

Sakhir:

Qualifications: 1'28''769 (-0''724)
Course: 1'32''798 (-1''684)

Sotchi:

Qualifications: 1'33''194 (-2''223)
Course: 1'36''844 (-2''250)

Bilan

Si les progrès sont bien réels, ils ont énormément évolué selon les circuits. Le gain moyen est de 2''080 en qualifications et de 2''709 en course. A chaque fois, le gain a été plus grand en course.

L'objectif n'est pas encore atteint, mais il ne faut pas oublier que le règlement est loin d'être totalement exploité par les équipes. De grosses nouveautés sont prévues pour Barcelone dans la plupart des équipes, surtout chez Red Bull. Avec tout à découvrir, les équipes ont une plus grosse marge de progrès que dans les autres saisons.

Signe de l'évolution, le record de la pole a été battu sur chacune des quatre premières courses de la saison. Celui du meilleur temps en course n'a été amélioré qu'à Sotchi. Ce circuit n'est présent au calendrier que depuis trois ans et sur les autres, les records remontent au milieu des années 2000, quand il y avait des ravitaillements, et donc des monoplaces légères en carburant à plusieurs moments dans la course.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 11 mai 2017 à 10:55 Munx dit : Bonne analyse, sauf qu'il faudrait aussi comparer les chronos avec 2015. Car l'objectif était d'améliorer ceux de 2015 de 5 secondes pas ceux de 2016... De plus, cette comparaison ne concerne que Ferrari et Mercedes car les autres sont 2 secondes derrières avec un écart qui s'est agrandi... En tout cas, cela fait plaisir de voir de nouveau les pilotes transpirés en fin de course...

dimanche 07 mai 2017 à 19:39 Anna cabriole dit : tu as appris ton orthographe où troubadour ?

dimanche 07 mai 2017 à 18:36 chevalier dit : pas ancor assez rapide Et pas mélodie moteur vreman dommage