F1 - Kubica envisage un « vrai retour »

F1 - Robert Kubica envisage de faire son retour

Robert Kubica a l'envie de faire son retour en Formule 1 après ses bons essais avec Renault. L'équipe française n'envisage pas une titularisation.

Depuis son grave accident de rallye, Robert Kubica n'était pas apte à rouler dans une monoplace. Il n'avait pas la mobilité nécessaire dans le bras droit, mais sa condition s'est nettement améliorée. Après un test en GP3, il a pris le volant de la Lotus E20 de 2012 la semaine dernière, à l'initiative de Renault. Il a pu boucler 115 tours, signe qu'il est parfaitement apte à piloter une monoplace. Après le test, Kubica avait une part de frustration de voir à côté de quoi il est passé. Quelques jours plus tard, il a trouvé une nouvelle motivation et il a envie d'en faire beaucoup plus.

« Evidemment, c'est comme un nouveau départ pour moi, » a déclaré le Polonais à Sky Sports. « Je ne sais pas ce que ça va amener, mais c'est vraiment une bonne sensation de savoir que je peux piloter une F1 après une période si difficile, et avec mes limites (physiques). »

« Savoir que je peux piloter la voiture, que je peux être à un bon rythme et que je peux boucler la distance d'un Grand Prix, ça me rend heureux et fier. »

« Après ces essais, j'aimerais en refaire. Ca ne dépend pas que de moi, mais je vais continuer à travailler et j'espère qu'un jour j'aurai la chance d'en faire plus, et, étape par étape, peut-être de faire un vrai retour. »

Renault assure ne pas envisager une titularisation

Ce retour se fera-t-il chez Renault ? Jolyon Palmer serait menacé mais l'équipe assure qu'il n'y a pas de projet de préparer Robert Kubica à une titularisation.

« Je ne veux pas qu'on se mette dans une situation de piège, de pression, il n'y a pas d'idée de faire la prochaine étape, puis la prochaine étape, » a assuré Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, sur Canal +. « Robert est en train d'essayer de mesurer quelles sont ses capacités. Il a envie de recourir au plus haut niveau, pas nécessairement en Formule 1. Il est en train d'essayer de mesurer ses limites. Une fois qu'il connaîtra ses limites, il pourra s'exprimer et réfléchir à la suite de sa carrière, s'il peut y avoir une suite à sa carrière. »

Pour le constructeur français, le but était surtout de manifester son amitié à Robert Kubica. Ce test n'avait pas d'autre but selon Renault : « Il l'a fait parce qu'il avait envie, » souligne Abiteboul. « Il est resté dans la famille. Le clan Enstone, composé de membres qui sont très fidèles les uns aux autres, a été très marqué par ce pilote qui a traversé leurs vies, des gens comme Alan Permane, Bob Bell, Nick Chester, également à Viry. Tout le monde a été marqué par ce pilote et avait envie de lui donner l'opportunité de rouler. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mercredi 14 juin 2017 à 09:50 rigel dit : pauvre robert... je ne crois pas que ce soit un scénario envisageable, malheureusement :/

mardi 13 juin 2017 à 12:06 néo dit : grand personnage qui a vu ses chances en f1 ruiné à cause d'une skoda qui ne tiens pas la route et ne freine pas!