F1 - Pirelli ne prévoit pas des pneus plus tendres

F1 - Pirelli ne prévoit pas des pneus plus tendres en 2018

Pirelli s'attend à des stratégies à un arrêt sur la plupart des courses cette année. Le manufacturier ne prévoit pas des pneus plus tendres pour 2018.

Parmi les nombreux changements techniques cette année, ceux sur les pneus ont eu une grosse influence sur la physionomie des courses. Pirelli a produit des gommes plus dures, et donc plus endurantes. Le manufacturier voulait surtout se montrer prudent face à l'amélioration des performances, et donc l'augmentation des charges sur les pneus, difficiles à anticiper.

Il est désormais fréquent de voir les pilotes ne faire qu'un seul arrêt, contre deux sur la plupart des épreuves auparavant. Certains pilotes ont souhaité des pneus plus tendres, pour trouver une meilleure adhérence. Mais Pirelli veut rester prudent. Le règlement reste très jeune et les performances des monoplaces devraient encore s'améliorer en 2018.

« Nous devons être prudents sur les performances des voitures, sur le niveau qu’elles atteignent, » explique Paul Hembery, le coordinateur de Pirelli Motorsport. « Si nous faisons des changements trop radicaux, que nous sommes trop agressifs sur les composés, ce qu’ils souhaitaient parce que les voitures marchent très bien avec les pneus, ça pourrait devenir difficile. »

« En ce moment, les équipes bénéficie d'une tenue des pneus très équilibrée : nous n’avons pas de blistering (des cloques), le graining (des particules de gomme sur la surface du pneu) n’est pas un problème. Donc nous sommes à un bon niveau et nous devons être prudents en faisant des changements. »

Pirelli entend quand même les critiques. Les pneus durs n'ont été vus qu'à Barcelone, et aucun pilote ne les a utilisés en course. Ils ne réapparaîtront probablement qu'à Suzuka. Sur d'autres épreuves, comme à Sepang, Pirelli a prévu des sélections plus tendres que la saison dernière.

Si les slicks devraient peu évoluer, d’autres pneus devraient cependant être encore revus : « Nous travaillons vraiment sur les pneus pluie. Ils doivent monter en température plus vite. Nous faisons des essais sur les pneus pluie en permanence. »

La stratégie reste un élément important

Des pneus plus endurants ont tendance à lisser les stratégies entre les équipes. Les pilotes font souvent un seul arrêt, ce qui limite les options stratégiques. Cette situation devrait perdurer cette année, mais Pirelli est satisfaite de voir que certaines équipes parviennent encore à faire des choix originaux, et surtout payants.

« Nous n’avions pas envisagé certains scenarii étranges qui ont été vus, » reconnaît Paul Hembery. « Je pense qu'il y aura un arrêt dans la majorité des courses. »

« Repensez à certains résultats étranges que nous avons vus malgré ça : Sauber n’a pas la voiture la plus rapide, mais ils ont pris des points avec une stratégie intelligente (à Barcelone). Donc cet élément reste présent. »

« Nous verrons peut-être une approche plus agressive à Silverstone, il y aura probablement deux arrêts. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez