24H du Mans - Porsche mène, les Toyota abandonnent

24H du Mans - Après 10h00

La Toyota N°7, qui menait les 24 Heures du Mans, et la N°9 ont abandonné coup sur coup. La Porsche N°1 est désormais seule en tête.

La Toyota N°7 (Conway/Kobayashi/Sarrazin) a mené presque la totalité de la course depuis le départ. Elle ne s'imposera finalement pas, à cause d'un problème technique. Kamui Kobayashi a commencé à rouler au ralenti, au début du tour. Il a voulu revenir aux stands. Il s'est arrêté sur la piste un première fois. Il a essayé de repartir mais il a fini par abandonner.

Toyota a aussi vu la voiture qui occupait la deuxième place, la N°8 (Buemi/Davidson/Nakajima), perdre toute chance de briller, à cause d'un souci de transmission. Sébastien Buemi est revenu aux stands avec un début d'incendie à l'avant. Il entendait un bruit étrange depuis plusieurs tours à l'avant, mais son ingénieur n'avait détecté aucun problème dans les données et il lui disait de rester en piste. Les réparations ont duré deux heures et le prototype est maintenant à 29 tours.

La Porsche N°1 (Jani/Lotterer/Tandy) s'est retrouvée en tête, avec Nick Tandy au volant. Elle ne pouvait pas suivre le rythme de la Toyota de tête. Une intervention de la voiture de sécurité, pour enlever des graviers suite à une sortie de piste d'Olivier Pla dans la Ford Ganassi UK N°66 (Mücke/Pla/Johnson), l'avait même reléguée à deux minutes, puisque les deux voitures de tête n'étaient pas derrière la même voiture de sécurité. A noter que Neel Jani a fait un tête-à-queue sous régime de voiture de sécurité, à l'entrée des stands. Porsche a aussi remplacé le capot avant.

La Toyota N°9 (Lapierre/Kunimoto/Lopez) était deuxième mais elle a abandonné à son tour. Elle a crevé à l'arrière-gauche à la chicane Dunlop. Nicolas Lapierre n'arrivait plus à passer les rapports mais il parvenait à continuer. Il a dû s'arrêter puisque sa voiture a commencé à prendre feu. Il a pu repartir mais il a encore dû s'arrêter. Lapierre a dû abandonner. La N°9 avait déjà perdu du temps en début de course, avec le remplacement du capot avant puis un problème sur la porte droite, qui ne fermait pas. Elle a ensuite eu un souci sur les panneaux lumineux qui indiquent la position, que l'équipe a dû remplacer. 

La Porsche N°2 (Bernhard/Bamber/Hartley) est à 20 tours. Elle a perdu une heure à cause de ses problèmes de transmission à l'avant.

Aston Martin a toujours l'avantage en GTE Pro

L'ORECA-Gibson Vaillante Rebellion N°31 (Prost/Canal/Senna) est en tête en LMP2. Elle s'est encore échangée la tête plusieurs fois avec l'autre voiture de l'équipe, la N°13 (Piquet/Heinemeier Hanson/Beche). La N°13 était en tête mais la N°31 est passée devant. Bruno Senna a reçu une pénalité de 30 secondes pour un dépassement dans une slow zone. Il est reparti troisième et il est remonté au deuxième rang. La N°13 a dû changer de capot arrière en raison d'un phare qui ne fonctionnait pas. L'équipe a aussi changé de pilote. La N°31 s'est retrouvée en tête devant la N°13. Son changement de pilote, sous régime de voiture de sécurité, l'a encore reléguée à la troisième place. Elle est remontée à la première place, devant la N°13. L'ORECA-Gibson Jackie Chan DC N°38 (Tung/Laurent/Jarvis) est troisième.


En GTE Pro, la Porsche N°92 (Christensen/Estre/Werner) a pris la tête, juste devant la Ferrari AF Corse N°51 (Calado/Pier Guidi/Rugolo) et la Ford Ganassi USA N°69 (Briscoe/Westbrook/Dixon). L'Aston Martin N°97 (Turner/Adam/Serra), qui menait, se retrouve cinquième. L'autre voiture de l'équipe, la N°95 (Thiim/Sorensen/Stanaway), est remontée au sixième rang.

Enfin, en GTE Am, l'Aston Martin (Dalla Lana/Lamy/Lauda) qui menait a eu une crevaison. La Ferrari JMW (Smith/Stevens/Vanthoor) se retrouve en tête, devant l'Aston Martin TF (Yoluc/Yankee/Bell) et la Porsche Dempsey Proton (Ried/Cairoli/Dienst).

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez