F1 - Des changements sur la Renault à Bakou

F1 - Renault aura des nouveautés à Bakou

Renault aura plusieurs nouveautés à Bakou. L'équipe française a commencé le travail pour 2018 et elle poursuit la modernisation de son usine.

Renault espère progresser à chaque course, pour gagner une place avant la pause estivale et une autre avant la fin de la saison. Pour y parvenir, l'équipe apporte des modifications régulièrement à sa monoplace. Des évolutions sont prévues sur la suspension et sur le refroidissement ce week-end à Bakou.

« Nous avons quelques améliorations, dont certaines sur la carrosserie, » explique Nick Chester, le directeur technique châssis de Renault. « Nous devons essayer d’autres composants sur la suspension pour améliorer le comportement, mais aussi une évolution du système de refroidissement pour gagner un peu en performances. Ce que nous avons appris du Canada sera utile à Bakou, notamment sur les gros freinages. »

La piste de Bakou est particulière pour les ingénieurs : « C’était difficile l’an passé pour l’inauguration du circuit, » souligne Chester. « Il existe une section inspirée de Monaco, mais elle est entourée de longues lignes droites. C’est un peu bosselé, ce qui corse les réglages et le pilotage. Avec les fortes décélérations menant à des virages aux entrées serrées, une bonne stabilité au freinage est requise. Ce tracé est un subtil mélange qui nécessite probablement trois monoplaces différentes : une pour chaque secteur ! »

Renault travaille déjà pour 2018

Le règlement a été profondément revu cette année, mais il sera très stable en 2018. Renault a commencé le travail sur sa prochaine monoplace, et cela pourrait servir à la voiture actuelle.

« Nous avons déjà des designers dédiés à la voiture de 2018, » explique Nick Chester. « Nous sommes toujours au travail sur le développement du modèle actuel et nous avons encore des choses prévues. En commençant à développer la monoplace 2018 en soufflerie, nous pourrions tenter d’apporter des éléments sur la R.S.17. »

« Plus l’année avance, moins on dispose de concepteurs puisque l’attention se porte progressivement sur la saison suivante. Dans l’ombre, nous travaillons également d’arrache- pied à Enstone pour augmenter notre potentiel grâce à des mises à niveau touchant plusieurs départements. »

Renault a ainsi inauguré une nouvelle salle des opérations il y a quelques semaines : « Depuis sa mise en service pour l’Espagne, la salle des opérations est vraiment utile, » estime Chester. « Elle nous aide beaucoup à comprendre la performance de la voiture et les réglages après les séances d’essais. Monaco en était un bon exemple après notre jeudi compliqué. Nous y avons fait de grands progrès en y tenant des réunions menant à des changements, la résolution des problèmes et la découverte d’améliorations. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez