Aston Martin Valkyrie (2019): spéculateurs refusés

Aston Martin Valkyrie (2019) : le patron met en garde les spéculateurs

Le patron d'Aston Martin ne veut pas voir la Valkyrie faire l'objet de spéculation.

Depuis plusieurs années maintenant, les constructeurs de voitures de prestige sont la "cible" de spéculateurs qui achètent certains modèle ne sortant qu'en séries limitées pour les revendre peu de temps après avec un important bénéfice à la clé.

Des responsables de Porsche ont récemment fait part de leur volonté de lutter contre ce phénomène, et il semble qu'il en soit de même chez Aston Martin. L'hypercar hybride Valkyrie, qui ne sera produite qu'à 175 exemplaires, a tout pour attirer ce genre de clients. Mais selon Andy Palmer, qui dirige la marque britannique, toute pratique de ce type sera sanctionnée.

Sur liste noire

Répondant sur Twitter à un internaute lui signalant la mise en vente d'une réservation de Valkyrie, Palmer a répondu : "Je doute qu'ils aient une réservation, mais en imaginant qu'ils en aient une et que l'on identifie qui fait la culbute, ils perdront la voiture. S'ils font cela, ils n'auront jamais une autre édition spéciale." Voilà qui est clair.

Le segment des hypercars est un petit monde ; les constructeurs connaissent et trient les clients privilégiés qui peuvent prétendre à l'achat d'un tel modèle. Attendue en 2019, la Valkyrie sera animée par un V12 atmosphérique hybride d'environ 1.000ch et devrait afficher un rapport poids/puissance autour de 1kg/ch. 25 exemplaires seront réservés à la piste.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 09 juillet 2017 à 12:25 Juju dit : En même temps (comme dirait Jupiter), en produisant des hypercars en série ultra limitée, on crée de facto, un marché de spéculation. C'est bien hypocrite, tout cela.